Aller au contenu principal
Par Carenews PRO - Publié le 3 février 2014 - 22:42 - Mise à jour le 11 février 2015 - 13:23
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Mécène et Loire, l'union fait la force

En dépit d'une volonté forte de certains dirigeants il n'est pas toujours facile de s'engager dans une opération de mécénat pour les entreprises de petite ou moyenne taille. D'où l'idée d'unir ses forces pour créer une fondation multi entreprises, une idée mise en application à l'initiative de la Chambre de Commerce et d'Industrie du Maine et Loire dès 2007. Et qui a abouti au début de l'année dernière, suite à la reconduction pour 5 ans de la fondation Mécène et Loire, à la mobilisation de 29 entreprises (de 1 à 900 salariés versant chaque année de 2 500 à 20 000 euros) pour financer des actions d'intérêt général innovantes et porteuses d'image pour le Maine et Loire dans les domaines de la culture, de la solidarité, du sport, du patrimoine, de la science et de l'environnement. Se sont retrouvés dans la fondation des chefs d'entreprises d'origine aussi diverses que ceux de cabinets de conseil ou d'expertise comptable comme Strego et de sociétés industrielles comme Bodet, de sociétés très anciennes comme l'Orfèvrerie d'Anjou ou plus récentes telle la chaîne de boulangerie le Grenier à Pain.

Mécène et Loire, l'union fait la force

Pour soutenir les projets sélectionnés chaque année la fondation est dotée d'un budget de 1 million d'euros sur cinq ans. Et un an sur deux une bourse de 20 000 euros est en plus attribuée par la fondation à l'issue d'un concours organisé sur un projet dont le thème est choisi par celle-ci.

L'an dernier 19 projets ont été retenus et ont bénéficié d'une aide pouvant aller jusqu'à 20 000 euros. Nombre d'entre eux ont été sélectionnés dans le domaine culturel ou artistique comme le Prix du Festival d'Anjou (20 000 euros), la construction d'un autorail Dion Bouton (20 000 euros), le circuit Art et Chapelles (2 500 euros). Mais le domaine social y trouve aussi sa place avec l'association Centrale7 où l'art et le handicap se rejoignent (7 000 euros), le centre éducatif fermé La Cité de la Gaudrêche (5 000 euros) ou encore l'association Résonnance qui fait la promotion de la danse contemporaine en travaillant avec des hôpitaux et écoles d'infirmières ou aides soignantes (3000 euros).

Pour l'édition 2014 vous avez jusqu'au 30 juin pour déposer vos dossiers de candidature et jusqu'au 30 avril pour participer à la Bourse sur le thème "art, innovation, économie", concours ouvert aux artistes et collectifs d'artistes  de moins de 35 ans d'âge ou de moyenne d'âge.

Nul doute qu'une telle fondation devrait essaimer puisque déjà une autre fondation multi entreprises, Mécènes Caen Normandie, a vu le jour l'an dernier 

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer