Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

[EAU] L'ONG SOLIDARITÉS INTERNATIONAL publie son 3e baromètre de l'eau

[EAU] L'ONG SOLIDARITÉS INTERNATIONAL publie son 3e baromètre de l'eau
Le 22 mars 2017, pour la Journée mondiale de l'eau, avait lieu une conférence de presse concernant l’accès universel de l’eau dans le monde. Ce n’est qu’en 2010 que l’accès à l’eau et à l’assainissement est reconnu comme un droit de l’homme à l’ONU et en 2016, 2,6 millions de personnes mourraient en raison des problèmes liés à l’eau. Des mesures plus agressives sont exigées par les humanitaires.


Le fléau des maladies hydriques toujours d’actualité

Bien qu’il s’agisse d’un droit de l’Homme, les problèmes de l’accès à l’eau et l’assainissement sont d’actualité. L’ONG a dressé ce 22 mars (lors d’une conférence de presse chez Agnès B., avec l’ONG et des experts de l’eau) le portrait en chiffres d’un monde où l’eau tue, en tant qu’une des premières causes de mortalité dans le monde. Sa troisième édition du Baromètre de l’Eau, de l’Hygiène et de l’Assainissement met en évidence que 2,6 millions de personnes meurent chaque année en raison des maladies liées à l’eau. Mais aussi, c’est 1 enfant de moins de cinq ans qui meurt chaque minute de l’eau insalubre. Et c’est près de la moitié des habitants de la planète qui boit une eau de mauvaise qualité ou dangereuse pour la santé.

La nécessité d’une complémentarité entre les associations et les politiques

Pour l'ONG SOLIDARITÉS INTERNATIONAL : ''L'accès à l'eau potable restera une urgence humanitaire sans un engagement politique et financier massif des États.'' Ce n’est qu’en 2015 que les Nations unies font de l’accès universel à l’eau potable et à l’assainissement d’ici 2030 un des Objectifs du Développement Durable (ODD6). L’ONG craint que l’ODD6 demeure un objectif pour le moins abstrait pour les pays en voie de développement. La complémentarité a été enclenchée lors de cette troisième édition du baromètre, où experts, politiques, institutions nationales et internationales, entreprises, collectivités françaises étaient invités à débattre. Par ailleurs, une grande campagne de mobilisation « Des puits pour tous ! » est adressée aux internautes, accompagnée d’une pétition pour que les gouvernements prennent de sérieux engagements et sollicitant des dons pour arriver à la somme de 200 000 euros, afin de pouvoir construire 34 puits pour ceux qui en ont besoin.

 

, , , , , ,