Aller au contenu principal
Par Fondation EY - Publié le 13 avril 2017 - 12:31 - Mise à jour le 13 avril 2017 - 12:37
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

6 nouveaux projets sélectionnés par la Fondation EY pour les métiers manuels !

La Fondation EY a sélectionné 6 nouveaux projets innovants dotés d’un fort savoir-faire manuel, technique ou artisanal. Ils bénéficieront d’un accompagnement en compétences de deux ans à partir de mai 2017.

6 nouveaux projets sélectionnés par la Fondation EY pour les métiers manuels !

La Fondation EY pour les métiers manuels soutient des projets manuels innovants situés en France métropolitaine et se trouvant en situation de blocage. Elle fonctionne exclusivement par mécénat de compétences des collaborateurs d’EY (métiers du conseil, de l’audit, des transactions et du droit). Lors de son Conseil d’administration de mars 2017, 6 nouveaux projets ont été sélectionnés. Quelques mots sur les lauréats…

Sakina M’sa est la créatrice d’une maison de couture solidaire qui vise à l’insertion par le beau et l’excellence. Aujourd’hui, elle souhaite essaimer pour développer son projet économique et social.

Benoît Quettier, plombier responsable à l’initiative de Rakor. En plaçant l’humain et le développement durable au cœur de son métier, il innove grâce à l’utilisation des nouvelles technologies. Il porte un projet ambitieux autour de l’éco-mobilité à Lyon.

Lilian Thollet, métallier-chaudronnier, est fondateur d’Ox-idée. Il travaille sur la finesse de l’acier pour changer la vision portée sur cette matière, souvent perçue comme massive et lourde.

Elisabeth Berthon travaille le feutre de laine et toutes les possibilités qu’offrent ses fibres par le frottement et l’humidité. Elle est l’une des dernières feutrières françaises.

Doriane Dostert, cuisinière, a suivi la formation Cuisine mode d’emploi (s). Elle porte un projet de restauration rapide à Paris. A la fois bon pour la santé et accessible en terme de prix, son produit phare sera un sandwich cuisiné d’inspiration franco-japonaise.

L’Association Jean-Luc François propose des formations professionnalisantes aux métiers techniques de la mode pour un public en insertion. Pour optimiser son impact social et économique, l’association prépare l’ouverture d’un atelier coopératif de couture en Picardie.

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer