Aller au contenu principal
Par Carenews PRO - Publié le 14 juin 2017 - 08:33 - Mise à jour le 16 juin 2017 - 05:29
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

[LU] La philanthropie chinoise en plein boom ?

Juliana Liu, dans son article Is Philanthropy catching on among China’s super rich ? (La philanthropie serait-elle en train de rattraper les grandes fortunes de Chine ?) explique la raison pour laquelle si peu de personnes fortunées en Chine donnent leur argent au profit de l’intérêt général.

[LU] La philanthropie chinoise en plein boom ?

La philanthropie, une question de culture ?

       

Selon Juliana Liu, lorsque Bill Gates et Warren Buffet ont organisé un buffet en Chine il y a quelques années de cela pour encourager leurs collègues hommes d’affaires à donner un peu de leur fortune à des œuvres caritatives, très peu de convives avaient accepté l’invitation. L’absence des grandes fortunes du pays n’était alors pas passée inaperçue et avait fait du bruit sur les réseaux sociaux. Aujourd’hui, les actions philanthropiques de la Chine représentent à peine 4 % de celles des États-Unis ou de l’Europe. Un fait surprenant pour un pays comme la Chine, qui revendique une culture collectiviste, à l’inverse des pays occidentaux qui eux, sont souvent plus individualistes.

 

Une étude de l’Université d’Harvard et de la banque Suisse UBS explique cette réticence

 

Un rapport récemment publié par l’Université d’Harvard et la banque Suisse UBS remet la philanthropie en Chine dans son contexte et brise ainsi le stéréotype de l’homme d’affaire pingre. La philanthropie en Chine connaît une expansion impressionnante. En effet, les donations entre 2010 et 2016 ont triplé sur le territoire chinois. Aujourd’hui, sur les 200 personnes les plus fortunées de Chine, 46 ont des fondations. Le philanthrope considéré comme étant le plus influent du pays, Wang Bing, explique dans l’article de Juliana Liu que le manque de donations ne résulte pas d’un manque de volonté, mais d’une méfiance justifiée. Les hommes d’affaires et philanthropes ne savent plus à quelle organisation caritative confier leur argent, car nombreuses sont celles qui manquent d’efficacité. Plus qu’un problème de moyens, il s’agit d’un problème de fond auquel la Chine fait face, car c’est le secteur de l’intérêt général tout entier qui est à revoir pour aboutir à de vrais résultats et permettre aux philanthropes de donner leur argent à des fins charitables en toute confiance.

 

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer