Bénévolat associatif : s’engager rend les jeunes heureux !

Bénévolat associatif : s’engager rend les jeunes heureux !
Donner de son temps à une association est loin d’être une corvée pour les jeunes. C’est au contraire une action valorisante, qui même si elle n’est pas toujours facile, les rend heureux au final. Zoom sur les dernières tendances de l’engagement associatif.





Des bénévoles plus nombreux et plus jeunes

 

Les Français sont de plus en plus nombreux à s’engager pour la bonne cause, et ils s’engagent de plus en plus jeunes. Tel est le constat de Jacques Malet, président de l’institut Recherches et solidarités, qui précise qu’ils seraient aujourd’hui 25 % à avoir un engagement associatif. À l’image d’Elsa, 29 ans, qui malgré une vie très active, trouve chaque semaine le temps de rejoindre l’association parisienne Autre Monde, afin d’apprendre le français à des migrants et demandeurs d’asile. Une tâche pas forcément facile, mais toujours passionnante, précise la jeune fille, dont l’histoire est relatée dans les colonnes de l’Express.

 

Donner de son temps, pour se sentir bien

 

Alors qu’il y a quelques décennies, on s’engageait par devoir, sans vraiment espérer tirer un quelconque bénéfice personnel de ses actions, aujourd’hui, on s’engage pour de tout autres raisons. Pour les jeunes, entrer dans une association permet ainsi de sortir du cadre quotidien, de développer du lien social, d’être utile, ou même de gagner des compétences qui leur serviront par la suite dans le monde du travail. Au final, cela leur permet tout simplement de se sentir valorisés, fiers et heureux. Comme le conclut Elsa : « Apprendre quelque chose à quelqu’un et voir qu’il comprend, cela n’a pas de prix. Et puis, on rit, on s’amuse. Ce n’est pas un sacerdoce ! »

, , ,