[MERCATO] Audrey Pulvar remplace Nicolas Hulot à la tête de sa fondation

[MERCATO] Audrey Pulvar remplace Nicolas Hulot à la tête de sa fondation
Audrey Pulvar reprend les rênes de la Fondation Nicolas-Hulot après la démission de ce dernier le 17 mai dernier. Le journaliste et producteur d’émission télévisé accède désormais au ministère de la Transition écologique et solidaire.





Le 17 mai dernier, Nicolas Hulot, récemment nommé ministre d’État de la Transition écologique et solidaire, démissionnait de sa fonction de président de la Fondation qui porte son nom. Mercredi 28 juin, le conseil d’administration de la Fondation s’est réuni et s’est prononcé pour la nomination d’Audrey Pulvar au poste de présidente. Le nom de la fondation change désormais pour devenir ainsi la Fondation pour la Nature et l’Homme.

 

Audrey Pulvar

 

Lors de sa nomination, la journaliste a expliqué avoir « prévu depuis longtemps de donner plus de place à l’engagement dans sa vie ». D’après elle, le contexte politique des derniers mois l’aurait confortée dans ce choix.

 

Audrey Pulvar s’était depuis quelques mois rapprochée de la Fondation Nicolas Hulot et souhaitait mettre son énergie et sa notoriété au service d’une vision transversale de l’écologie. Selon elle, « la Fondation a un positionnement assez spécifique dans le paysage des organisations non gouvernementales françaises : elle fait depuis longtemps le lien entre défis écologiques, économiques et sociaux. Elle n’oppose pas Nature et Homme mais a au contraire pour ambition de les réconcilier. »

 

La Fondation Nicolas-Hulot pour la nature et l’homme

 

La fondation a été créée en 1990 par le journaliste Nicolas Hulot, qui s'engage dans la protection de l’environnement et la sensibilisation du grand public sur les questions écologiques. Elle compte aujourd’hui 25 membres permanents financés par des dons de particuliers, de mécénat d’entreprises et de subventions publiques et privées. Parmi ces acteurs, se trouvent des sociologues, des économistes, des écologues, des historiens, des astrophysiciens et des climatologues, tous dirigés par le philosophe français et professeur Dominique Bourg.

 

Le but premier de cette fondation est d'accélérer les changements de comportements individuels et collectifs mais aussi de soutenir les initiatives environnementales permettant d'engager la transition écologique de nos sociétés.

 

Pour y parvenir, la fondation s’appuie sur l’information scientifique et objective de l’état écologique de notre planète. Elle a été très active ces dernières années sur de nombreux dossiers tels que la lutte contre le réchauffement planétaire et de la santé environnementale. Autre engagement, la fondation tient une position ferme contre l'accord de commerce États-Unis/Canada (CETA) qu’elle accuse d'attenter au principe de précaution et de nuire au droit à l'information des citoyens en matière environnementale.

, , , , , ,