Aller au contenu principal
Par Carenews INFO - Publié le 5 février 2018 - 16:28 - Mise à jour le 22 février 2018 - 08:55
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

[SOCIAL TECH] Une église parisienne passe à la quête électronique

L'église Saint-François-de-Molitor a trouvé la solution idéale pour solliciter la générosité des fidèles dépourvus de monnaie. Désormais, ils pourront réaliser leurs dons grâce à la fonction sans contact de leur carte de crédit. En 2016, naissaient les premiers dons par SMS et applications de dons aux paroisses. C'est donc sur cette volonté de modernisation que le Diocèse souhaite dématérialiser les paiements des quêtes.

[SOCIAL TECH] Une église parisienne passe à la quête électronique

 

Le panier de quête passe de l'osier au connecté

 

Dimanche 21 janvier 2018 a eu lieu, dans cette église du XVIe arrondissement parisien un petit miracle digital. Inutile pour les personnes présentes à la messe de fouiller leurs poches en quête de monnaie. Il leur suffisait de sortir leur carte bleue pour faire un don à leur paroisse. Il faut bien reconnaître que le traditionnel panier de quête s'est métamorphosé. Il s'agit désormais d'une borne sans contact dotée d'un lecteur NFC – Near Field Communication, une technologie permettant d'échanger des données entre deux appareils situés à moins de 10 cm l'un de l'autre – qui permet de choisir le montant de son offrande (2, 3, 5 ou 10 euros), débitée dès le lendemain. Une fois le paiement effectué, on peut entendre un « bip » suivi d'un « merci », pour ne pas trop rompre avec les traditions. Une façon comme une autre de créer la rencontre entre monde spirituel et monde numérique tout en facilitant la vie des donateurs potentiels.

 

L'Église catholique embarque dans le « train de la modernité »

 

D'autres églises parisiennes pourraient à leur tour opérer ce même virage digital, à condition que l'essai soit concluant du côté de Saint-François-de-Molitor. « C’est la traduction normale de l’évolution des usages, il n’y a aucune raison que l’Église ne prenne pas le train de la modernité », assure Christophe Rousselot, directeur du développement des ressources financières du diocèse de Paris. L'expérience, qui a également le mérite de limiter les vols, n'est pas la première menée par l'Église. En 2016, une application de dons baptisée La Quête avait permis de rassembler des fonds pour pas moins de huit paroisses de la capitale.

 

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer