Aller au contenu principal
Par Fondation Bouygues Telecom - Publié le 19 novembre 2020 - 09:12 - Mise à jour le 19 novembre 2020 - 09:21
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Développer des livres tactiles pour les enfants déficients visuels

La Convention de l’ONU signée en 2006 l’affirme : chaque enfant porteur d’un handicap doit bénéficier de la même liberté d’apprendre que les autres enfants. Pour ce faire, le matériel éducatif doit lui être adapté. L’association Les Doigts Qui Rêvent a été créée dès 1994 pour répondre à ce défi, en concevant des albums illustrés tactiles pour les enfants déficients visuels. Cette année – bien que ponctuée par de complexes périodes de confinement – l’association a réussi à développer un nouveau livre illustré numérique, adapté d’un ouvrage édité dans le commerce. Cette innovation technologique a obtenu le soutien de la Fondation Bouygues Telecom, via l’appel à projets annuel dédié aux clients de l’entreprise engagés dans une association.

Lire pour apprendre et grandir

Toucher du doigt le monde imaginaire des livres

L’association Les Doigts Qui Rêvent a été créée par des parents d’enfants déficients visuels et un enseignant spécialisé. Ses albums tactiles illustrés, issus d’un travail de fond réalisé en collaboration avec des laboratoires universitaires, sont des supports privilégiés d’apprentissage. Grâce à un format adapté enrichi, l’enfant découvre le plaisir de la lecture et la joie de partager une histoire.

A la suite d’un test réalisé auprès d’enfants aveugles et malvoyants sévères, en 2017, l’association a décidé de développer un TIBonTab, ou Tactile Illustrated Book on Tablet. En d’autres termes, il s’agit d’un « livre numérique augmenté », adapté à partir d’un ouvrage classique, où l’enfant peut personnaliser de nombreux paramètres de lisibilité et déclencher des animations visuelles en guise d’aide à la compréhension.

Solène Négrerie est responsable création et design au sein de l’association. Elle a souhaité parrainer le projet auprès de la Fondation Bouygues Telecom en répondant à l’appel à projets organisé chaque année pour les clients Bouygues Telecom.

J'ai toujours eu la chance d'accéder à de nombreux supports imagés, livres, jeux, films, expositions, qui ont alimenté mes représentations. Chaque enfant devrait avoir cette même liberté. Avec TIBonTab, il s'agit d'aller encore plus loin dans cette démarche grâce à l'outil numérique. Le projet représente un levier pour l'inclusion des déficients visuels, mais aussi pour les enfants avec handicap mental ou encore les enfants avec handicap cognitif ayant une incidence sur la vision.

 

2020 : une expérimentation jalonnée par les phases de confinement

L’association Les Doigts Qui Rêvent est agréée par la Bibliothèque Nationale de France, dans le cadre de l’exception handicap au droit d’auteur. Elle dispose donc d’une autorisation pour adapter l’œuvre de son choix au format numérique, parmi les titres disponibles dans le commerce.

Le choix de l’ouvrage pour le TIBonTab s’est porté sur un classique de la littérature jeunesse : Emile veut une chauve-souris, paru aux éditions Gallimard, écrit par Vincent Cuvellier et illustré par Ronan Badel. Sélectionné en concertation avec des bibliothécaires, le livre est une référence du programme scolaire. C’est aussi un contenu idéal pour une adaptation visuelle : chaque page présente un décalage humoristique entre ce que dit le texte et ce que montre l’illustration. L’enjeu de compréhension est donc primordial.

Et justement, l’association est entrée en 2020 dans la phase d’expérimentation de son TIBonTab sous l’œil expert d’orthoptistes.

Nous avons eu la chance de boucler nos tests juste avant le confinement du mois de mars, explique Sophie Blain, directrice de l’association. Les étudiants chercheurs de nos laboratoires ont pu nous livrer la synthèse des retours dès le mois de mai.

Ces tests ont révélé les adaptations à prendre en compte pour une meilleure utilisation de la part des enfants.

Test du TIbonTab

Le dispositif final, réajusté, aurait dû être testé à nouveau en novembre. Le contexte de reconfinement reporte pour le moment cette nouvelle phase d’expérimentation.

Mais les équipes restent confiantes envers leur projet, notamment grâce au soutien de la Fondation Bouygues Telecom.

Être lauréat de la Fondation Bouygues Telecom est une reconnaissance, affirme Sophie Blain. Et cela nous permet de travailler avec des prestataires de qualité, de manière professionnelle. C’est un confort.

Les Doigts Qui Rêvent maintient malgré tout le cap vers son objectif : faire paraître le livre au format Epub3 – le plus universel – à la rentrée 2021.

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer