Aller au contenu principal
Par Fondation Bouygues Telecom - Publié le 16 décembre 2019 - 10:29 - Mise à jour le 10 février 2020 - 18:18
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Dons de produits frais : de l’exploitation agricole à l’aide alimentaire

L’aide alimentaire aux plus démunis revêt en grande majorité la forme de produits secs, de longue conservation. Parce qu’il est important que l’aide donne accès à une alimentation saine et diversifiée, l’association SOLAAL – SOLidarité des producteurs Agricoles et des filières ALimentaires – a créé une plateforme de dons de produits frais auprès des agriculteurs. Elle l’enrichit aujourd’hui d’une application, pour que ces dons soient toujours plus simples et nombreux. Ce nouveau volet numérique a obtenu le soutien de la Fondation Bouygues Telecom, via l’appel à projets annuel dédié aux clients de l’entreprise engagés dans une association.

L'appli Solaal pour les dons agricoles

Le don de produits frais, un enjeu de santé pour les personnes en situation précaire

Cinq millions de personnes ont recours à l’aide alimentaire en France. Or seules 6,5% d’entre elles consomment des fruits et légumes en quantité suffisante, c’est à-dire 5 fois par jour selon les recommandations officielles. Par conséquent, ces populations déjà fragiles sont sujettes à des pathologies directement liées à un déséquilibre nutritionnel – obésité, diabète, maladies cardio-vasculaires. Les associations ont très peu accès aux produits frais, difficiles à récupérer, stocker, conserver.

SOLAAL organise depuis 2013 un service gratuit de collecte de dons directement auprès des agriculteurs et des coopératives agricoles. Reconnue d’intérêt général par le Ministère de l’Economie depuis 2014, l’association lutte non seulement contre le gaspillage alimentaire mais procure aux acteurs de l’aide alimentaire des fruits et légumes dont leurs bénéficiaires manquent. Unique en France, ce service a d’ores et déjà permis de collecter 15 000 tonnes de produits frais, soit l’équivalent de 30 millions de repas.

Nathalie Gay, cliente Bouygues Telecom et bénévole au sein de l’association, a souhaité parrainer l’initiative auprès de la Fondation. « SOLAAL est une association formidable parce qu’elle constitue sur l’ensemble du territoire français une chaîne de coopération sans qui rien ne serait possible. Il est maintenant temps que SOLAAL passe à la vitesse supérieure. Car la "nouvelle économie" est aussi là pour aider la société civile dans ses aspects les plus concrets et les plus généreux. »

Trois clics pour faire un don

En 2019, à l’occasion du Salon International de l’Agriculture, l’association a présenté une toute nouvelle application accessible sur smartphone et sur ordinateur. Ergonomique, sobre, simple d’utilisation, elle a été créée pour que le don soit une simple formalité. Car le temps est précieux, autant pour les agriculteurs que pour les denrées périssables.

Une fois un court descriptif des produits renseigné, le donateur détermine les modalités de retrait ou de livraison. Il peut choisir l’association destinataire (par exemple dans sa région) ou laisser SOLAAL le proposer à une des 16 associations nationales habilitées. Une fois le don validé, l’équivalent-repas s’affiche et lui démontre l’impact de sa démarche. Dorothée Briaumont, directrice de SOLAAL, l’affirme : « aucun don n’est laissé sans réponse. »

Unique en France, l’appli a été entièrement conçue avec ses utilisateurs. « On les a consultés puis on a testé l’application avec eux. Les agriculteurs-chefs d’exploitation qui sont dans leur entrepôt utilisent l’appli sur leur smartphone, les coopératives et les entreprises agricoles plus importantes l’utilisent sur leur ordinateur. On s’est adapté aux usages numériques. »

Dernier volet fondamental : l’application est en lien direct avec la base de données de l’association, ce qui permet d’enregistrer directement les dons. De plus, les agriculteurs déjà répertoriés n’ont pas à ressaisir d’informations à chaque nouveau don. Et ils ont accès si besoin à leur historique de dons.

1 289,4 tonnes de produits collectés depuis le 1er mars 2019, soit l’équivalent de 2579 repas

Dès son lancement, l’application a eu un impact significatif sur les dons. 52 nouveaux comptes ont été créés. La dotation accordée par la Fondation Bouygues Telecom est venue soutenir la phase de développement du projet, techniquement complexe en raison de la liaison avec la base de données CRM de SOLAAL. Mais pas seulement. L’application est un vrai soutien dans la régionalisation des dons agricoles. Chaque relais local est ainsi connecté à la base de données nationale de SOLAAL. « On gagne du temps avec cette correspondance numérique entre l’application et notre base de données, explique Dorothée Briaumont. Le soutien de la Fondation a permis à nos relais d’avoir connaissance de l’ensemble des dons enregistrés via l’application. »

L’application recèle un autre atout. Elle crée du lien. D’abord parce qu’elle est complémentaire du téléphone, indispensable certes à la coordination des dons, mais aussi au maintien de relations humaines avec les agriculteurs, parfois isolés dans leur exploitation. Ensuite parce que l’appli met en relation deux mondes – agriculteurs et associations caritatives – qui s’apprivoisent et s’entremêlent autour de la solidarité. « Des deux côtés on a des témoignages touchants. Pour un agriculteur, le rendez-vous avec l’association est une rencontre avec des gens généreux qui ont le sourire, et pour les bénévoles c’est toujours intéressant de visiter et de voir d’où viennent les produits. C’est un effet secondaire de SOLAAL, conclut Dorothée Briaumont. On recrée ce lien qui a été un peu rompu. »

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer