Aller au contenu principal
- Publié le 16 octobre 2020 - 12:00 - Mise à jour le 19 octobre 2020 - 17:39

#EtSi... L' Édito

Samuel GRZYBOWSKI, enseignant en Économie Sociale et Environnementale à Sciences Po Paris, nous explique les raisons pour lesquelles ses étudiant.e.s prendront la parole chaque semaine, d'octobre à décembre, sur Carenews.com. Au programme : chaque lundi, un article utopique sera publié, imaginé par les élèves, qui donnera vie à une politique économique radicalement tournée vers le respect du principe d’écologie et d’égalité, si elle était menée...

Sciences Po prend la parole sur Carenews

 

Depuis 3 ans j'ai la chance d'enseigner au sein de Science Po, et notamment sur le campus nancéien de l’école, une discipline qui me tient à coeur et que j’investis tant à un niveau personnel que professionnel. Depuis 12 ans, j’ai fait de l'Économie Sociale et Environnementale la fenêtre à travers laquelle je souhaite rêver le monde de demain pour qu’il se réalise dès aujourd’hui, et je suis ravi de partager, avec les étudiantes et étudiants, cette perspective qui est déjà une réalité pour 12 % des salariés dans notre pays. Constater que de plus en plus d’entre elles et eux souhaitent suivre cette voie est pour moi la preuve qu’il s’agit d’une solution concrète et probante face aux défis actuels de la transition écologie et solidaire.  

Le cours porte sur l’innovation sociale et plus spécifiquement l’entrepreneuriat social, ce secteur intermédiaire entre le secteur privé traditionnellement lucratif et le secteur de l’intérêt général (État + société civile)  généralement non lucratif. Mais l’idée d’une lucrativité au service du Bien Commun est aujourd’hui une étape incontournable pour accélérer cette transition. Dans l’optique de passage à l’action, il a vocation à exposer les différentes étapes de développement d’une entreprise sociale, de l’idée à la construction du modèle économique en passant par le cadre juridique. Le but est de revoir les solutions classiques au prisme d’un positionnement nouveau et innovant face à l'émergence de besoins inédits. Sur certaines classes, en majeure Politique et Gouvernement, au lieu d’imaginer la création d’une entreprise virtuelle, nous imaginons des politiques publiques européennes et françaises qui pourraient aider l’ESS à passer de 10 % à 50 % du PIB. 

Les étudiantes et étudiants s'interrogent souvent sur une économie alternative sans limites de pensée. Elles et ils  représentent l'émergence de nouveaux  acteurs polyvalents et conscients de la nécessité d’être créatifs et challengent la matrice économique normative par l’innovation et le partage. Ce qui est en jeu n’est plus le profit ou la rentabilité, mais la capacité à se renouveler grâce à une intelligence collective fluide, la capacité à avoir de l’impact pour atteindre des objectifs de durabilité, radicale et inclusive... Cela se traduit par leurs projets de plus en plus innovants, accompagnés d’une volonté de transcender l'intérêt individuel pour travailler à l’intérêt commun, comme une seule communauté. 

Avec des “si”, on a déjà refait le monde ! C’est pourquoi les étudiantes et étudiants se sont questionnés sur de nombreux sujets : le plafonnement de la rémunération du capital, la limitation des écarts de revenus, l’abolition de l’héritage ou du gaspillage, l’annulation de la dette, le revenu universel, la rémunération des gens selon leur utilité sociale, l’encadrement de la spéculation des banques, l’interdiction de la consommation de viande ou des voitures en ville, la nationalisation du parc privé des logements ou encore l’interdiction de la publicité. 

Chaque semaine, ils publieront un article utopique pour imaginer les conséquences d’une politique économique radicalement tournée vers le respect du principe d’écologie et d’égalité.

Chez Carenews,

nous faisons depuis toujours le pari de donner la parole à tous. Nous sommes le média des acteurs de l’engagement : ceux qui nous lisent, ceux sur lesquels nous écrivons et ceux qui prennent la plume chez nous. Ce média engagé, qui est aussi une entreprise sociale (ESUS depuis 2019), a été conçu comme collaboratif, dans l’esprit de ce secteur dont la co-construction est maître-mot.  C’est avec plaisir que nous accueillons les étudiants de Sciences Po qui vont prendre de la hauteur sur des enjeux capitaux pour l’économie sociale et environnementale et nous aider à repenser notre modèle pour construire un demain meilleur.

Flavie Deprez, directrice et fondatrice de Carenews 

 

 

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer