Aller au contenu principal
Par Carenews PRO - Publié le 16 février 2021 - 14:00 - Mise à jour le 16 février 2021 - 14:00
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

L’ADMR et l’UNAFAM signent une convention de partenariat

L’ADMR et l’UNAFAM ont annoncé avoir signé une convention de partenariat « afin de démultiplier leurs actions communes à destination des personnes malades et/ou handicapées psychiques et de leurs proches aidants partout en France ».

Crédit photo : Tetiana Garkusha.

Le 11 février 2005, la loi « pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées » était votée, formalisant la nécessité d’assurer le respect des droits fondamentaux de toutes et tous. L’ADMR et l’UNAFAM en ont choisi la date anniversaire pour signer une convention de partenariat.

« Accompagner les personnes ayant des troubles psychiques et leurs proches »

Premier réseau français de services à la personne, l’ADMR fédère 2 700 associations implantées partout en France, et propose ses services dans quatre pôles d’activité : enfance et parentalité, services et soins aux seniors, accompagnement du handicap et entretien de la maison. L’UNAFAM (Union nationale de familles et amis de personnes malades et/ou handicapées psychiques) est une association française organisée en 339 sites d'accueil de proximité. Elle travaille à accueillir, soutenir, former et accompagner l’entourage des personnes vivant avec des troubles psychiques et les familles dont les enfants présentent des troubles du comportement. 

Le partenariat entre les deux structures vise à « démultiplier leurs actions communes à destination des personnes malades et/ou handicapées psychiques et de leurs proches aidants partout en France », expliquent-elles dans un communiqué. L’ADMR et l’UNAFAM y soulignent les effets de la pandémie de Covid-19 sur les personnes ayant des troubles psychiques, rapportant qu’en 2020, la dépression aurait été en France la deuxième cause de maladie et d’arrêts médicaux. « L’UNAFAM et l'ADMR s’engagent donc à renforcer leurs liens pour accompagner les personnes ayant des troubles psychiques et leurs proches plus particulièrement pendant cette période », précisent-elles. Dans le détail, le partenariat doit leur permettre :

 

  • « d’améliorer la qualité de vie des personnes malades et/ou handicapées psychiques et de leurs proches aidants ;

  • d’apporter via des formations spécifiques aux intervenant(e)s à domicile, les outils essentiels à la compréhension de la maladie, et son évolution ;

  • de favoriser la création de liens entre les personnes malades et/ou handicapées psychiques et de solutions de répit pour leurs proches aidants ;

  • de développer encore plus fortement les interactions, les synergies sur le terrain entre les réseaux ADMR et UNAFAM ;

  • de peser sur les pouvoirs publics afin de faire avancer la cause des personnes de tous âges, malades et/ou vivant avec un handicap psychique. »

 

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer