Aller au contenu principal
Par Carenews INFO - Publié le 24 novembre 2020 - 17:00 - Mise à jour le 25 novembre 2020 - 10:24
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

#PrenezSoinDeVous : le confinement d'Alexandre Durand

Face à la deuxième vague de la Covid-19, la France est de nouveau confinée afin de protéger les plus fragiles et notre système de soin. Lors du premier confinement, Carenews avait lancé la série « Prenez soin de vous », dans le but de créer une rencontre inspirante, depuis leur canapé, avec les acteurs de l’engagement. Le reconfinement est l’occasion de poursuivre ces discussions quotidiennes entre confinés. Aujourd’hui, on se rend chez Alexandre Durand, cofondateur de la startup Allo Louis.

#PrenezSoinDeVous : le confinement d'Alexandre Durand.
  • À quoi ressemble votre confinement ?

Il ressemble au premier mais mieux préparé : on a revu l’aménagement des coins bureaux pour pouvoir travailler dans les meilleures conditions. Un détail clairement négligé en mars dernier, qui fait pourtant la différence quand on passe la journée chez soi. La quantité de travail reste la même, et tant mieux, mais on exerce différemment. Toujours à Paris en appartement, avec la différence que, depuis le balcon, tout est plus calme.

 

  • Quel est le principal enseignement que vous tirez du premier confinement ?

J'en tire plus une conviction renforcée qu’un véritable enseignement : le numérique est un formidable outil de création de lien social. On a trop souvent l’image d’une technologie qui isole, notamment chez les seniors. Pourtant le confinement a prouvé qu’on pouvait tirer profit du numérique pour rapprocher les générations. Chez Allo Louis, nous avons accompagné de nombreux seniors éloignés de leur famille et reconnectés grâce au numérique.

 

  • Qu’est-ce que vous faites pour vous changer les idées ?

Mon associé Adrien et moi jouons pas mal en ligne, souvent en groupe, avec des amis tous en vocal. On passe toujours un bon moment à rire ensemble, et on sent qu’on en a tous besoin. Cela peut être le soir en semaine ou le week-end. J’aime aussi beaucoup écouter ou ré-écouter les podcasts Transfert de Slate en cuisinant ou en allant courir. Autrement, je reçois presque chaque jour une vidéo de Corgi envoyée par ma copine, elle sait que ça me fait toujours sourire.

 

  • Une idée pour continuer à s’engager depuis son canapé ?

Quelque chose de très simple à faire, c'est de commencer par prendre des nouvelles de ses proches âgés, qui pour la plupart vivent particulièrement mal cette période d’isolement. Un simple appel pour prendre le temps d’échanger, puisque du temps on en a justement plus. Un geste très utile quand on vit en appartement est sinon de déposer un message dans le hall d’immeuble avec ses coordonnées pour proposer son aide aux autres résidents si besoin. Pas besoin d’aller très loin pour se rendre utile.

 

  • Une bonne nouvelle repérée pendant cette crise (et qui serait passée sous les radars) ?

Chez Allo Louis, nous avons particulièrement apprécié l’initiative de « Parlapapi » à laquelle nous avons participé. Elle a permis à des jeunes d’envoyer gratuitement pendant plusieurs semaines des cartes à des seniors vivant seuls partout en France. Les messages étaient reçus au format numérique avec une photo, puis imprimés et transmis à nos ainés. Un bel exemple, là aussi, que le numérique peut rapprocher les générations.

 

  • La bonne résolution à mettre en œuvre dès le déconfinement ?

Tout simplement maintenir l’élan de solidarité qui est né de ces derniers mois, faisons-en une norme. Plus que jamais, la crise sanitaire a mis en évidence l’importance de l’entraide, alors gardons ce bon réflexe de nous rendre disponible et de manière proactive. Particulièrement à Paris, on manque de contacts avec nos voisins qui sont pourtant les premiers à pouvoir nous aider en cas de besoin. Cela commence par se présenter quand on emménage quelque part, puis c’est un lien qui s’entretient avec le temps.


Retrouvez Alexandre Durand sur LinkedIn.

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer