Aller au contenu principal
Par Carenews INFO - Publié le 14 novembre 2019 - 15:43 - Mise à jour le 26 novembre 2019 - 15:19
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Forum de Paris sur la Paix : les solutions « doivent naître sur le terrain de coalitions d'acteurs »

Plus de 30 chefs d’Etat et 7000 participants ont débattu de la refonte du multilatéralisme lors de la deuxième édition du Forum de Paris qui s’est tenue du 11 au 13 novembre. Au-delà des appels à la coopération et des réflexions sur les sujets environnementaux et sociaux, l’événement vise à devenir un véritable incubateur de réponses concrètes aux défis internationaux.

Crédit photo : Stéphane Balmy.

« Le Forum de Paris sur la Paix est un forum qui dit que le monde qui est vu par Trump et par d'autres, un monde d'unilatéralisme, ne peut pas fonctionner », expliquait Justin Vaïsse, le directeur général de l’association du Forum de Paris sur la Paix, à France Culture lors du lancement de la première édition en 2018. Organisée à l’initiative du président Macron, elle s’était tenue en marge des commémorations du centenaire de la Grande Guerre. Ce sont en grande majorité des partenaires non gouvernementaux et privés (entreprises françaises et étrangères, fondations, philanthropes, agences de développement) qui financement l’événement. L’association liste notamment la fondation Ford, Microsoft, la Qatar Foundation, BNP Paribas ou encore le Groupe ADP. 

Un sommet multi-acteurs

Ce Forum de Paris sur la Paix 2019 a rassemblé des délégations de 140 pays, dont 33 chefs d’Etat, 12 dirigeants d'organisations internationales et 7000 participant·e·s dans la Grande Halle de la Villette, autour de 80 débats. « Il s’agit à la fois d’un sommet, d’une conférence de haut niveau et d’un salon de propositions qui intègre des nouveaux acteurs non étatiques sans lesquels il est impossible d’affronter efficacement des questions telles que le réchauffement climatique, la gouvernance d’Internet, l’intelligence artificielle ou le développement », a expliqué Justin Vaïsse au Monde

Delegations from 140 countries including 33 heads of state, 12 heads of international organization, 7000 participants, 114 projects presented, 9 major initiatives, 80 panels: @ParisPeaceForum, c'est fini pour 2019. See you on November 11-13, 2020 for the third edition! pic.twitter.com/bqLhFBY89O

— Justin Vaïsse (@JustinVaisse) November 14, 2019

Dès la cérémonie d’ouverture, Emmanuel Macron, la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen et le vice-président chinois Wang Qishan ont fustigé « la montée de l’unilatéralisme, du protectionnisme, du populisme ». Le Forum s’est ensuite appliqué à traiter de gouvernance mondiale à travers six thèmes majeurs : paix & sécurité, développement, environnement, nouvelles technologies, économie inclusive et culture & éducation.

Daniela Schwarzer, directrice de l’Institut allemand de politique étrangère (DGAP), a retenu des trois journées d’échanges « une dépendance accrue aux acteurs non gouvernementaux, de nouvelles ouvertures et un besoin de la part de la société civile d’aider à fournir les biens publics à l’échelle régionale comme globale », ainsi qu’une « discussion assez intense sur la façon de redessiner l’ordre international ainsi que le multilatéralisme ». « Il faut maintenant des initiatives concrètes pour rester unis », conclue-t-elle, faisant également allusion aux positions unilatérales des États-Unis et au défi de la Chine.  

Le Forum de Paris sur la Paix, un rôle d'incubateur 

Comme le rapporte l'Agence de presse Xinhua, Justin Vaïsse a précisément déclaré : 

« Demain, nous renforcerons encore notre rôle d'incubateur car les solutions ne peuvent plus venir uniquement des États, mais doivent naître, sur le terrain, de coalitions d'acteurs. Le Forum de Paris sur la Paix donne une voix à ces projets et initiatives qui construisent la paix dans le monde de demain. » 

Dix initiatives innovantes ont ainsi été sélectionnées, après un appel à projet mondial, par un jury présidé par Stefano Manservisi, ancien directeur général pour la coopération internationale et le développement à la Commission européenne. Parmi les lauréats, le programme SADA Women’s Cooperative, lancé par des réfugiées pour soutenir les femmes et les filles syriennes, ou encore le projet Model Drug Law West Africa qui veut contribuer à réformer la législation sur les drogues en Afrique de l’Ouest. Les porteurs de projet vont bénéficier de l’accompagnement sur mesure du comité de suivi du Forum de Paris sur la Paix, composé notamment de personnalités de la Banque mondiale, de l’Institut Montaigne ou encore des Nations unies. 

“We will provide mentorship to these 10 new projects. We will follow up with them, we will ask them how we can be of service to them, what is the best marriage we can have between our team & the project members,” says @TrishaBShetty of our scale-up projects #ParisPeaceForum2019 pic.twitter.com/tMQS6E5fs8

— Paris Peace Forum (@ParisPeaceForum) November 13, 2019
Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer