Aller au contenu principal
Par Mutuelle des Orphelins Charles-Edmond Flamand - Publié le 26 février 2021 - 10:50 - Mise à jour le 26 février 2021 - 12:38
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Le réseau MOCF, acteur mutualiste de l'économie sociale et solidaire

Fidèle à l’esprit mutualiste qui le guide dans toutes ses actions depuis près d’un siècle et demi, la MOCF mène à bien des missions de solidarité et d’aide aux orphelins. Engagée en faveur d’une société plus équitable, elle repose sur un mode de gestion collaboratif et responsable dans lequel les adhérents jouent un rôle clef. Elle s’inscrit ainsi pleinement dans le champ de l’économie sociale et solidaire.

ESS
ESS

L’esprit mutualiste au service de la protection de l’enfance

La Mutuelle des orphelins Charles-Edmond Flamand prône des valeurs de générosité, de protection et de partage chères à l’esprit mutualiste en plus de celles liées à la solidarité, à la proximité et l’engagement.

L’engagement philanthropique de la MOCF

L’objectif principal de la MOCF est d’aider les orphelins et leurs familles à faire face à l’épreuve du deuil. Elle répond ainsi aux besoins de ses adhérents sans aucune intention lucrative.

En effet, contrairement à une société de capitaux, une mutuelle ne réalise aucun profit personnel. Elle dirige sa gestion financière vers le maintien de son activité et réinvestit l’excédent éventuel dans la poursuite de son projet, au bénéfice direct de ses adhérents.

Ce désintéressement profond, associé à la volonté de soutenir les populations les plus fragiles, témoigne de l’engagement philanthropique de la MOCF. Sa vocation première est de se mettre au service de la collectivité.

Un fonctionnement transparent et collaboratif

L’esprit mutualiste entretient une culture de proximité entre la mutuelle et ses adhérents et prône l’égalité entre ses membres. Dans ce cadre, tout le monde est libre d’adhérer à la MOCF et peut bénéficier de la même protection, sans aucune distinction.

Par ailleurs, dans un objectif de transparence totale, la mutuelle présente ses comptes chaque année au cours d’une assemblée générale à laquelle tous les adhérents sont invités.

Mais la caractéristique principale qui différencie la mutuelle de toutes les autres structures, c’est l’importance qu’elle accorde à la collaboration de ses membres. En effet, la MOCF est organisée sur un système de gouvernance démocratique « 1 personne = 1 voix ». Les adhérents participent aux prises de décisions, leur avis est valorisé, et ils deviennent ainsi des acteurs à part entière de la protection de l’enfance.

S’engager aux côtés de la MOCF permet donc de rejoindre un réseau collaboratif dans lequel l’humain est placé avant le profit. C’est précisément tout l’enjeu de l’économie sociale et solidaire.

La MOCF au cœur de l’économie sociale et solidaire

Le champ d’action de la MOCF s’intègre pleinement dans l’économie sociale et solidaire (ESS).

Qu’est-ce que l’économie sociale et solidaire ?

L’économie sociale et solidaire est un modèle de développement économique fondé sur l’utilité sociale. Il rassemble de nombreuses structures : associations, mutuelles, fondations, coopératives, et même des entreprises commerciales servant un objectif social.

La loi n° 2014-856 du 31 juillet 2014 a donné un cadre juridique à l’ESS et a défini les grands principes qui gouvernent ses acteurs :

  • Un objectif d’utilité sociale qui répond à un réel besoin ;
  • Un mode de gestion participatif et démocratique dans lequel chaque voix compte ;
  • L’investissement des ressources pour le maintien et le développement de l’activité sans recherche de profit personnel ;
  • La liberté d’adhérer et de rejoindre ou non une structure de l’ESS ;
  • Une indépendance vis-à-vis des pouvoirs publics.

Les missions d’utilité sociale de la MOCF

La MOCF agit très concrètement pour faire vivre les valeurs de l’économie sociale et solidaire. Son réseau de bénévoles et ses 12 000 adhérents forment une véritable chaîne de solidarité intergénérationnelle, dans laquelle tous s’engagent à offrir aux futures générations des conditions de vie meilleures.

Cet enjeu de protection sociale est plus que jamais d’actualité. En effet, la crise sanitaire du Covid-19 a considérablement aggravé la précarité des jeunes. Par ses actions d’aide aux orphelins et aux familles endeuillées, la MOCF apporte un appui moral et financier indispensable à des personnes en situation de fragilité personnelle et économique.

C’est ainsi que, face à la culture du profit individuel, les acteurs de l’ESS tels que la MOCF participent à un rééquilibrage de la société et redonnent à la solidarité la place d’honneur.

Fermer
Fermer