Aller au contenu principal
Par TotalEnergies Foundation - Publié le 19 avril 2021 - 09:47 - Mise à jour le 19 avril 2021 - 10:05
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

La Fondation la France s’engage, soutenue par Total Foundation, récompense des associations œuvrant pour l’autonomisation des femmes

La Fondation la France s’engage (FFE) accompagne le déploiement d’initiatives innovantes et solidaires portées par des acteurs de la société civile sur le territoire français, mais aussi à l’étranger.

La FFE organise ainsi un Prix International. L’édition 2021 s’est concentrée sur des projets visant le « développement du pouvoir d’agir des femmes », afin de favoriser leur indépendance sociale et économique. 5 associations - dont 4 situées  sur les territoires d’implantation du Groupe Total - ont été distinguées. Elles bénéficieront d’une dotation financière et d’un accompagnement d’une semaine en France.

En Ouganda, dans les zones isolées, Banapads met en place de petites usines dédiées à la fabrication de protections menstruelles et écologiques à bas coût. Les femmes y assurent la gestion, la production et la vente en même temps qu’une mission d’éducation en hygiène et santé auprès des jeunes filles.

Dans la région de Bogota, Proyectar sin fronteras forme les femmes à l’agroécologie dans leur jardin ou au sein de potagers communautaires. Elles peuvent ainsi obtenir une certification et disposer d’un canal de commercialisation sur un réseau de marchés. L’association encourage ainsi une agriculture raisonnée tout en permettant aux femmes d’acquérir des compétences et d’assurer leurs propres revenus.

Au Sénégal, l’entreprise sociale Charbon Bio foR’ural women implique les femmes vivant en zones rurales dans la production et la vente de charbon biologique fabriqué à partir de résidus agricoles. Une initiative qui permet de lutter contre la déforestation et le réchauffement climatique, libère les femmes de la corvée du transport du bois et leur fournit un emploi.

A l’Ouest du Cameroun, Affamir s’attache à ce qu’aucune fille ne soit stigmatisée ni ne s’absente de l’école par manque de serviettes hygiéniques durant ses règles. L’association intervient dans les établissements scolaires pour distribuer des protections et sensibiliser les jeunes à la santé sexuelle et reproductive.

© Jeanne-Marie Monpeurt

Fermer

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer