Aller au contenu principal
Par DIFFUZ - Publié le 27 mai 2021 - 14:38 - Mise à jour le 28 mai 2021 - 09:36
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

#DiffuzTaJournéeMondiale : le 28 mai avec Règles Elémentaires

Nous sommes le 28 mai 2021 et près de deux millions de femmes en France n’ont pas les moyens d’acheter des protections périodiques lors de leurs règles. Nous sommes le 28 mai 2021 et, bien que la médiatisation de la question de l’hygiène menstruelle s’accélère, parler de règles est encore tabou. Nous sommes le 28 mai 2021, il est encore temps de prendre conscience de cette problématique, de se sangsibiliser, et de se mobiliser dans le cadre de cette journée mondiale et les jours suivants pour toutes les femmes.

Illustration par Diffuz d’un groupe de jeunes filles assises, et autour d’elles des protections périodiques.
Illustration par Diffuz d’un groupe de jeunes filles assises, et autour d’elles des protections périodiques.

 

L’hygiène est un enjeu majeur de santé publique qui constitue aussi le fondement de la dignité, du bien-être, de la valorisation de l'estime de soi et de l'insertion sociale. De nombreuses personnes sont concernées par la précarité menstruelle : collégiennes, lycéennes, étudiantes, mères de famille, femmes à la rue. Plus d’une femme sur trois ne change pas suffisamment souvent de protection ou a recours à des produits de fortune (papier, bout de tissu, papier toilette…). Des femmes en situation de précarité manquent aussi d’hygiène intime : nettoyage superficiel sans savon, dans des toilettes publiques ou fontaines… source de maladies et d’infections, voire de décès. Une épreuve qui revient chaque mois, douloureuse et honteuse.

J’ai une tâche. Je n’ai pas assez d'argent. Déjeuner ou serviettes hygiéniques ? Je ne peux pas aller au lycée, au travail… J’ai honte. J'ai mal. J’ai peur. Je me sens seule. Que faire ? Vers qui me tourner ?

Découvrir Règles Élémentaires

A l’occasion de la journée mondiale de l’hygiène menstruelle, Diffuz souhaite vous présenter l’association Règles Élémentaires, partenaire de la plateforme depuis ses débuts. Règles Élémentaires milite depuis 2015 pour briser le tabou des règles et lutter contre la précarité menstruelle. Tara Heuzé, alors étudiante, lance une première collecte : Règles Élémentaires, qui deviendra association en 2016. 7 ans plus tard, malheureusement et heureusement, le sujet est encore d’actualité. Collecte après collecte, article après article, la lutte contre la précarité menstruelle s’est durablement installée dans le paysage français jusqu’à s’imposer aux plus hauts niveaux de l'État, explique Règles Élémentaires dans son dernier rapport d’activité. Avec une forte avancée fin 2020 pour laquelle l'association s'est battue : l’annonce d’un budget de 5 millions d’euros débloqué par le gouvernement. 

Ce 28 mai 2021 Règles Élémentaires, en association avec Opinion Way, révèle une étude exclusive sur les Françaises, Français et la précarité menstruelle :

  • 76% des Français·es considèrent la précarité menstruelle comme un sujet de santé publique. 
  • 57% des Français·es n’ont jamais reçu d’enseignement formel à propos des menstruations. 
  • 20 % des femmes ont déjà été confrontées à la précarité menstruelle. 

Comment agir ?

Vous voulez changer les règles et passer à l’action aux côtés de Règles Élémentaires ? Retrouvez ses défis solidaires et les différentes façons d’agir.

  • Défi solidaire #1 : Collecte nationale les 28 et 29 mai sur toute la France dans les magasins Leclerc, en partenariat avec la Fédération des Banques Alimentaires. Je relève le défi, je donne.
  • Défi solidaire #2 : Pour que les règles ne soient plus tabou… Je relève le défi, j’en parle et je télécharge le filtre Insta pour l’occasion.
  • Défi solidaire #3 : Organiser ma propre collecte ? Règles Élémentaires m’explique tout. Je relève le défi, je m’engage et me lance dans cette opération.
  • Défi solidaire #4 : Sensibiliser mon entourage, amis, lycéens, étudiants, collègues ? Je relève le défi et m’active auprès de l’administration de mon école pour l’organisation d’un atelier de sensibilisation avec Règles Élémentaires.

Vous n’auriez pas un peu de monnaie ? 2,8€ ou plus en ce 28 mai, offrez-les via Lydia au 28 05 21 pour soutenir l’association Règles Élémentaires.

Et pour d’autres informations sur l’association, retrouvez #DiffuzTonLive avec au micro Tara Heuzé, fondatrice de l’association Règles Élémentaires.

"Règles Élémentaires publie des défis pour encourager les diffuzeur·euses à organiser leur propre collecte, pour faire connaître une opération de collecte spécifique, pour appeler aux dons de protections d'hygiène intime sur des points de collecte, pour les encourager à répondre à des études / enquêtes sur les règles / la précarité menstruelle, et plus largement pour promouvoir les actions et les combats de l'association.  Passer par une plateforme comme Diffuz nous semble important car les jeunes sont de plus en plus nombreux·euses à se sentir concerné·es par la précarité menstruelle." Laura Pajot, responsable communication de l'association

Vous voulez réaliser encore d’autres défis et habitez Rouen ?

L’association Sangrancune 76 vous lance quatre défis : jouer, discuter, rencontrer les bénévoles, participer et donner dans l’un de leurs points de collecte. Retrouvez ici ses défis.

Opération Sang % Solidaire : un défi national soutenu par la Macif

Cette opération a été orchestrée par 100 volontaires en service civique du programme “Diffuseurs de Solidarité” (DDS) développé par Unis-Cité et soutenu par la Macif depuis plus de 3 ans. L’objectif ? Favoriser et encourager l’engagement des jeunes, leur faire découvrir le bénévolat et vivre des expériences solidaires. Saluons les 100 000 protections hygiéniques collectées pour des associations locales avec en point d'orgue la journée mondiale des droits des femmes le 8 mars dernier. Commerces de proximité, entreprises, administrations publiques, écoles ou locaux d’associations… les jeunes volontaires avaient établi de nombreux points de collecte. Heureux et fiers d’être à l’initiative de ce projet d’envergure nationale, les DDS ont organisé via Diffuz la redistribution des dons à des associations accueillant des femmes en situation de précarité, telles que le Samusocial de Paris, ADSF et les Restos du Cœur. 

Pour aller plus loin, L’Essentiel par Macif a publié sur le sujet des règles et de la précarité menstruelle :

- Précarité menstruelle, la fin d’un tabou ?, à lire

- Quelles alternatives durables aux protections hygiéniques jetables ?, à lire

 

Vous êtes une association et préparez une prochaine “Journée mondiale de” ? Rapprochez-vous de l’équipe Diffuz qui pourra vous aider à publier votre défi solidaire et ainsi engager encore plus de citoyens. contact@diffuz.com

 

Fermer

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer