Aller au contenu principal
Par Fondation Devoteam - Publié le 4 décembre 2020 - 10:23 - Mise à jour le 8 décembre 2020 - 10:56
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

La Fondation Devoteam se mobilise contre les violences faites aux femmes avec Mémo de vie

La Fédération France Victimes lance une nouvelle plateforme digitale pour accompagner les personnes victimes de violences. Une initiative soutenue par la Fondation Devoteam : 23 collaborateurs Devoteam ont accompagné pendant près de 300 jours les équipes de la Fédération France Victimes.

Plateforme Digitale Mémo de Vie
Plateforme Digitale Mémo de Vie

Chaque année depuis 1999, le 25 novembre a lieu la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes. La crise sanitaire a eu un impact négatif sur le nombre de plaintes pour violences conjugales qui a fait un bond de 16 % pour l'année 2019 , pour la grande majorité déposées par des femmes, qui représente encore 88 % des victimes pour ces faits de violence. Devoteam, à travers sa Fondation, a souhaité agir en encourageant ses collaborateurs à prendre part au développement de Mémo de vie, une nouvelle plateforme digitale pour accompagner les personnes victimes de violences. Ainsi, 23 Devoteamers - collaborateurs d’Axance by Devoteam, de Devoteam Technology Consulting et de Devoteam Management Consulting - ont accompagné pendant près de 300 jours les équipes de la Fédération France Victimes.

Cette action s’inscrit dans la grande cause « Stop aux violences faites aux femmes » de Make.org, accélérateur d’intérêt général, soutenu par le Ministre de la Justice, M. Eric Dupond-Moretti, la Ministre déléguée à l’Egalité entre les femmes et les hommes, Mme Elisabeth Moreno, et la Ministre déléguée auprès du ministre de l'Intérieur, chargée de la Citoyenneté, Mme Marlène Schiappa. Elle s’inscrit également dans le cadre du programme #TechforPeople de la Fondation Devoteam, qui met la technologie au service de l’Homme et du Bien Commun. 

Lancement de Mémo de vie : une nouvelle plateforme digitale pour aider les personnes victimes à sortir des violences

Fruit d’une consultation citoyenne en novembre 2017, initiée par Make.org avec la Fondation Kering, EY, et plus de 30 associations, Mémo de vie est un outil digital qui permet aux personnes victimes de violences conjugales de garder une trace des événements, d’accéder à des ressources fiables et de stocker de manière sécurisée des éléments qui pourraient faciliter un éventuel dépôt de plainte et une enquête.

Convaincue qu’une telle solution était essentielle et pourrait également s’adresser à toute personne victime de violences répétées, France Victimes s’est alliée à Make.org pour développer cette plateforme. Cette dernière est le fruit d’une co-construction rassemblant des femmes victimes de violence, des développeurs de Share-IT, des consultants d’Axance by Devoteam, Devoteam Technology Consulting, Devoteam Management Consulting, Accenture, EY et Wavestone.  

 « L’objectif de Mémo de Vie est d’aider les personnes victimes à sortir des violences. Cette plateforme digitale les épaule dans la prise de conscience de ce qu’ils vivent. Mémo de vie les accompagnera au quotidien dans leur parcours en devenant un confident sécurisé », explique Olivia Mons, Directrice communication et développement de France Victimes.

Le numérique au service des personnes victimes de violences

Au regard de la sensibilité des données déposées par les victimes, la plateforme a été conçue comme un véritable coffre-fort numérique : facile d’accès, sécurisé, simple à utiliser mais aussi facile à quitter !

Aussi pour s’assurer que Mémo de vie corresponde parfaitement aux femmes et aux hommes qu’elle doit accompagner, plus de 80 jours ont été consacrés à la définition de ces profils d’utilisateurs (persona). La définition du backlog, c'est-à-dire l’ensemble des besoins recueillis, et la conception de l’interface de la plateforme ont occupé près de 90 jours. Les tests avec des utilisateurs, les formations et la conduite du changement ont constitué le troisième grand volet de l’accompagnement.

« Mémo de vie permet aux victimes de violences de recenser des éléments de leur quotidien pour en garder la trace  afin de faciliter un éventuel dépôt de plainte en donnant des informations précises aux enquêteurs. La conception UX/UI de la plateforme ainsi que les tests utilisateurs ont été déterminants. Il faut penser à toutes les situations auxquelles les victimes peuvent être confrontées y compris celle d’être interrompue dans leur saisie de manière inattendue. Nous avons donc créé un bouton d’urgence « Vite, je quitte » qui permet en un clic de quitter la plateforme et d’être redirigé vers un site d’informations météorologiques », explique Cloé Flaux, coordinatrice du mécénat d’Axance by Devoteam.

« La Fondation Devoteam est fière d’avoir participé au lancement de Mémo de vie qui a pour objectif d’accompagner chaque année 20 000 femmes victimes de violences conjugales. Pour ces femmes, il est souvent difficile d’engager des démarches et au moment où elles se décident à les entamer, les preuves peuvent faire défaut pour révéler la gravité et la répétition des violences subies. Placer la Tech au service de l’humain, c’est donner un nouveau moyen de soutenir une cause avec des outils numériques qui n’existaient pas jusqu’à maintenant alors qu’ils sont une des clés incontournables pour sortir les femmes de cet état de violence », témoigne Magali Regnault, Responsable Plaidoyer de la Fondation d'entreprise Devoteam.

Un projet agile, en constante évolution

« Nous avons travaillé en méthode agile, c'est-à-dire en étapes itératives. Une fois les profils utilisateurs définis, nous avançons sur des éléments du backlog, testons, faisons évoluer le backlog en fonction des tests et ainsi de suite. Cela permet d’accélérer la mise à disposition de la plateforme, mais aussi de nous assurer, à toutes les étapes, de son adéquation avec les besoins des utilisateurs », précise Cloé Flaux.

Une méthode qui fait ses preuves. La plateforme digitale à peine disponible sur https://memo-de-vie.org/, l’équipe se projette d’ores et déjà dans l’avenir : les consultants de Devoteam accompagneront ainsi France Victimes, toujours en mécénat de compétences, pour travailler sur une nouvelle version de Mémo de Vie pour les victimes de harcèlement et discriminations. Objectif de sortie : printemps 2021.

A propos de Devoteam

Devoteam est un acteur majeur du conseil en technologies innovantes et management pour les entreprises. Nos 7 600 professionnels sont engagés à faire gagner la bataille du digital à nos clients.

Présent dans 18 pays d’Europe et du Moyen-Orient et fort de plus de 25 ans d’expérience, nous mettons la ‘Technologie au service de l’Homme’ afin de créer de la valeur pour nos clients, nos partenaires, et nos employés.

Devoteam a réalisé un chiffre d’affaires de 761,9 millions d’euros en 2019.

Chez Devoteam, nous sommes “Digital Transformakers”.

ISIN: FR 0000073793, Reuters: DVTM.PA, Bloomberg: DEVO FP 

À propos de Make.org 

Make.org est une plateforme citoyenne leader de la Civic Tech européenne, dont la mission est d'engager les citoyens dans la transformation positive de la société. Pour cela, Make.org a développé une solution digitale de consultation, capable de faire participer massivement les citoyens autour d’une question simple d’intérêt général, et d'en extraire les consensus populaires. Comme l’exprime sa Charte éthique, Make.org est une plateforme démocratique, civique et européenne, neutre, indépendante, transparente et respectueuse des données personnelles. Pour en savoir plus : make.org 

A propos de France Victimes

La Fédération France Victimes a été créée en 1986 par la volonté de Robert Badinter. Sa mission : promouvoir et développer l’aide et l’accompagnement des victimes et développer toutes mesures contribuant à améliorer leur reconnaissance. 1re fédération d’aide aux victimes en France, elle comprend 131 associations sur tout le territoire français et 1500 professionnels (juristes, psychologues, travailleurs sociaux). France Victimes accompagne les victimes de : Violences intrafamiliales, agressions physiques et sexuelles, d'injures, discriminations, harcèlement et cybermalveillance, cambriolages, vols avec violence, escroqueries et abus de confiance, vandalisme, accidents de circulation, attentats terroristes, catastrophes naturelles. France Victimes aide toutes les victimes à faire valoir leurs droits et les accompagne dans le cadre de la justice restaurative. Partout en France les victimes peuvent appeler le 116 006 pour recevoir l’aide de la fédération France Victimes

Fermer
Fermer