Aller au contenu principal
Par Fondation Groupe Primonial - Publié le 16 décembre 2020 - 15:05 - Mise à jour le 16 décembre 2020 - 15:24
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

#CeuxQuiFont : interview d’Anne-Laure Jacopy, coordinatrice des Maisons des Jeunes Talents

#CeuxQuiFont est le nouveau podcast quotidien de Carenews, un format spécial confinement qui permet de valoriser les associations en première ligne pendant la crise sanitaire, économique et sociale que nous traversons. « Ceux qui font », ce sont tous ceux qui veulent agir et être solidaires. Et depuis son canapé ou en extérieur dans le respect des gestes solidaires, il y a beaucoup de manières de s’engager. Dans cet épisode, Carenews reçoit Anne-Laure Jacopy, coordinatrice des Maisons des Jeunes Talents qui souhaite favoriser l’accès des jeunes issus de milieux modestes aux classes préparatoires aux grandes écoles à Paris.

Podcast #CeuxQuiFont : interview d’Anne-Laure Jacopy, coordinatrice des Maisons des Jeunes Talents
Podcast #CeuxQuiFont : interview d’Anne-Laure Jacopy, coordinatrice des Maisons des Jeunes Talents

L’ascenseur social est-il vraiment en panne ? Oui, à en croire les derniers chiffres de l’Observatoire des inégalités qui datent de 2019 : 50 fois plus d’enfants de cadres que d’enfants d’ouvriers vont à Polytechnique et 20 fois plus dans les écoles normales supérieures… Mais avant les grandes écoles, il y a aussi les classes préparatoires. Et là encore, les jeunes de milieu populaire sont très minoritaires : un enfant d’ouvrier pour sept enfants de cadres… Alors quel(s) levier(s) faut-il mettre en œuvre pour lutter contre ces déterminismes sociaux ? Créée en 2010, l’association Maisons des Jeunes Talents milite pour favoriser l’accès des jeunes issus de milieux modestes aux classes préparatoires aux grandes écoles à Paris. 

« Aujourd'hui, difficile d'imaginer intégrer une grande école pour les jeunes issus de milieux modestes qui rencontrent de nombreux freins tant psychologiques que matériels… Pour rêver à une grande école, il faut déjà savoir ce qu'est une grande école et savoir que l’on peut y accéder quel que soit son niveau social ou géographique », souligne Anne-Laure Jacopy, coordinatrice des Maisons des Jeunes Talents

L’association a été fondée sur des principes qui régissent encore son quotidien et développe particulièrement trois actions :

  • Sensibiliser : les anciens élèves des Maisons des Jeunes Talents se rendent dans des lycées prioritaires et ruraux, ou leurs lycées d’origines, pour témoigner que la prépa peut être accessible à tous ; les objectifs étant de lutter contre le manque d’information et contre l’autocensure. 

  • Préparer : les Maisons des Jeunes Talents sont partenaires de l’ESSEC et de Centrale Supélec dans le cadre de Cap Prépa, une semaine intensive de préparation à la classe préparatoire pour les élèves boursiers. 

  • Héberger et accompagner : 50 élèves boursiers bénéficient d’un hébergement gratuit sur quatre sites à Paris et d’un accompagnement académique très individualisé, humain et pré-professionnel ; les jeunes boursiers bénéficient également d’un parrain ou d’une marraine issue du monde professionnel. 

Quel a été l’impact de la crise sanitaire sur l’activité de l’association ? 

Depuis le début de la crise sanitaire, l'association a dû suspendre la sensibilisation en présentiel. Elle a pu reprendre, mais cette fois-ci à distance, en s’adaptant aux contraintes sanitaires. L’association Maisons des Jeunes Talents organise des échanges en visioconférences avec les élèves de terminale intéressés par la classe préparatoire et les élèves actuellement en classe préparatoire afin qu’ils puissent poser leurs questions. 

Le premier confinement a contraint l’association à fermer l’ensemble de ses sites d'hébergement et à réaliser tout l’accompagnement des élèves boursiers à distance. Cela a été très difficile pour certains des élèves qui avaient de très mauvaises conditions de travail chez eux et qui se sont retrouvés par la même occasion isolés. La force du programme réside aussi dans l’émulation entre pairs, un phénomène perdu pendant le premier confinement. Lors du second confinement les sites d'hébergement sont restés ouverts, car les élèves ont pu reprendre les cours. Un protocole a été mis en place afin d’éviter la circulation de la COVID 19 au sein des « Maisons ». 

Anne-Laure Jacopy, coordinatrice des Maisons des Jeunes Talents, insiste aussi sur ce que la crise a apporté de bénéfique à l’association : « Notre principal enseignement durant cette crise sanitaire concerne le recrutement des élèves : puisque nous sélectionnons les élèves de la promotion suivante entre le mois d’avril et le mois de juillet en même temps que les résultats Parcours Sup et avec le contexte sanitaire, nos entretiens de recrutement se sont déroulés en visio. Au moment de la constitution de la promotion, nous nous sommes rendu compte que plus de 60 %  des élèves de cette promotion 2020 venaient d’ailleurs que d’Île-de-France, ce qui est une grande première dans l'histoire de l’association. Avec l’entretien physique qui était auparavant obligatoire, nous perdions sûrement des candidats pour qui le déplacement jusqu'à Paris avec au moins un de leurs parents était un vrai frein. Nous avons donc décidé de garder ce mode de recrutement à l’avenir afin de donner à tous les étudiants, même ceux qui n’auraient pas eu les moyens de venir jusqu'à Paris pour un entretien, l’opportunité d'intégrer le programme. »

Comment aider l’association Maisons des Jeunes Talents ?

Afin d'accueillir les jeunes dans les meilleures conditions, les Maisons des Jeunes Talents ont besoin de dons et de fonds.

Enfin, dans le cadre de son action et dans une volonté de renforcer ses équipes, l’association recherche des tuteurs, même en distanciel, dans le but d’accompagner les élèves boursiers : en maths, en anglais, en droit, en économie ou encore en management et gestion.


> Retrouvez l’association Maisons des Jeunes Talents sur Facebook


 

#CeuxQuiFont
Cet épisode est soutenu par la Fondation Groupe Primonial, dont la mission est de favoriser l'égalité des chances et de promouvoir une société plus inclusive en soutenant des actions dans les domaines de l’éducation, de la santé, de l’insertion sociale et professionnelle.

 

Tous les épisodes :

 

 
Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer