Aller au contenu principal
Par Carenews INFO - Publié le 13 mai 2014 - 19:21 - Mise à jour le 18 janvier 2017 - 08:02
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Les plus riches ne sont pas les plus radins, la preuve en chiffres?

Plus de 80% de ceux qui paient l'ISF (l'impôt sur la fortune) ont fait un don d'argent à des organismes caritatifs en 2013, selon l'enquête Ipsos pour la fondation Apprentis d'Auteuil.

Les plus riches ne sont pas les plus radins, la preuve en chiffres?

En moyenne, les interviewés ont donné l’an passé 2 156€ à des associations, fondations ou organismes caritatif, d'après l'enquête Ipsos pour Apprentis d'Auteuil. Un quart (26%) donne moins de 250€ tandis qu’à l’inverse, un tiers (32%) donne plus de 1 000€, 10% donnant même plus de 5 000€.

Ces donateurs sont surtout sensibles à l’aide aux plus démunis (70% citant ce domaine en premier) mais aussi à la santé et la recherche médicale (70%), l’enfance (50%), et dans une moindre mesure le handicap (38%) et l’éducation (31%). La défense des droits de l’homme (19%) ou des animaux (16%) leur paraissent moins primordiale. 

Les donateurs assujettis à l’ISF se caractérisent par la multiplicité des organismes qu’ils soutiennent (81% donnent à plus d’une association) et par leur grande fidélité (80% ont fait presque tous leurs dons aux associations qu’ils aident habituellement).

Est-ce que ces chiffres prouvent la simple générosité des personnes aisées? Pas seulement. En effet, les donateurs bénéficient d'une réduction d'ISF de 75% des dons (dans la limite de 50.000 euros) alors que la défiscalisation n'est que de 66% pour l'impôt sur le revenu. Néanmoins, moins de 40% de ces personnes ont déduit le montant de leurs dons de leur ISF. 

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer