[POSITIVONS] Un café parisien emploie des personnes en situation de handicap

[POSITIVONS] Un café parisien emploie des personnes en situation de handicap
Un nouveau café-restaurant vient d'ouvrir à l'occasion de la Journée mondiale de la trisomie 21. Le lieu, baptisé " Joyeux, servi avec le cœur " emploie une vingtaine de commis de cuisine et serveurs ayant un handicap mental ou des troubles cognitifs. Entre Opéra et la place de la Bourse, les clients peuvent commander leurs menus au comptoir du café qui valorise les différences.


" Ce n'est pas la pathologie qui va déterminer l'adaptation "
 

Mercredi 21 mars, le café-restaurant a été inauguré par Brigitte Macron, la marraine du nouvel établissement, Sophie Cluzel, la secrétaire d'État au Handicap et Nicolas Hulot, le ministre de la Transition écologique et solidaire. Après une première antenne " Joyeux ", inaugurée à Rennes en décembre 2017, le fondateur, Yann Bucaille Lanzerac projette aujourd'hui d'ouvrir d'autres enseignes à Paris, Bordeaux, voire Lille.
 

 

L'objectif est de développer une chaîne reflétant " le monde tel qu'il est, avec nos différences "
 

L'équipe de " Joyeux " est accompagnée par des éducateurs spécialisés et trois responsables qui encadrent les vingt serveurs et cuisiniers handicapés. Le temps de travail est fixé selon le niveau de fatigabilité des employés pour que chacun puisse être autonome.
Mathilde, 20 ans ou Charles, 30 ans, tous deux atteints d'une forme d'autisme se sentent à leur place dans le petit café. " J'ai déjà travaillé dans un restaurant, je préparais. Ici je suis au comptoir, ça me plaît. J'ai appris comment faire le café, faire le service ", confie Mathilde, dans LCI. La trisomie de la jeune femme ne l'empêche pas de lire, d'écrire et de compter.
 

 

Le taux de chômage chez les personnes autistes est de l'ordre de 90 %
 

Les éventuels bénéfices seront reversés à des oeuvres caritatives via le Fonds de dotation Emeraude Solidaire, géré par Yann Bucaille Lanzerac.

 

, , , , ,