Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

[VACANCES] [RADIO] Le tourisme est-il le pire ennemi de l’environnement ?

France, Espagne , …
[VACANCES] [RADIO] Le tourisme est-il le pire ennemi de l’environnement ?
Comme chaque jeudi, Guillaume Naudin anime l'émission Le débat du jour sur RFI. L'émission du 26 avril 2018 s’est interrogée sur le tourisme en tant qu'ennemi de l'environnement. Le débat s'est déroulé en compagnie des invités Rémy Knafou, professeur émérite des Universités en Géographie de l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et Jean-François RIAL, PDG de Voyageurs du monde et membre du label ATR, Agir pour un Tourisme Responsable.


 

Le thème principal de l'émission était : est-ce que la dégradation de l'environnement menace le tourisme ?
 


" Le tourisme, s'il a un impact positif sur l'économie, peut avoir des effets néfastes, notamment s'il est démesuré ", rappellent cfactuel et France TV.  



" On est passé de 30 millions à 1,3 milliard de touristes en 50 ans "

 

Rémy Knafou tempère toutefois le propos, car si le tourisme pollue bel et bien, il n'est pas le seul vecteur de la pollution, notamment des littoraux.
En raison d'une forte activité marchande et d'une densité de population le long des côtes, le tourisme ne vient qu'ajouter une dégradation à une autre, déjà présente.

 

" Il faut qu'il y ait une éducation croissante du tourisme "


Les invités insistent sur la responsabilité que revêt tout un chacun en partant visiter d'autres pays, car " iI est urgent que celui qui voyage apprenne à voyager intelligemment. "
Certaines villes très touristiques, comme Venise en Italie ou Barcelone en Espagne voient arriver un afflux considérable de touristes chaque année, ce qui crée des tensions au sein de la communauté locale.

 


" Il n'y a qu'1 % de la planète qui est visité "
 

 

Il conviendrait pour les voyageurs de fuir l'hyper concentration touristique, ce qui permettrait de préserver ces zones pour découvrir d'autres endroits, moins prisés mais " tout aussi magnifiques ". D'autre part, il faudrait mieux contrôler les effets du tourisme sur l'écologie, en limitant, par exemple, le nombre de bateaux qui font escale.
Enfin, les invités en appellent à une prise de conscience au niveau individuel et politique.


 

Écoutez l'émission Le débat du jour sur RFI, en date du jeudi 26 avril 2018.

 

, , ,