Aller au contenu principal
Par Carenews INFO - Publié le 19 août 2018 - 07:03 - Mise à jour le 21 août 2018 - 11:01
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

[POSITIVONS] Campus Market : une initiative étudiante pour l'économie circulaire

Lille. Deux élèves d'une école d'ingénieur veulent entreprendre pour l'économie circulaire et le développement durable. Elsa Tossé et Paul Célérié ont imaginé Campus Market, un service qui propose de collecter les meubles des étudiants qui quittent leur logement pour les revendre à très bas prix aux nouveaux arrivants, à la rentrée universitaire. Une initiative solidaire et durable qui, au-delà de valoriser des meubles destinés aux encombrants et de dépolluer les rues, permettra à de nombreux étudiants disposant de peu de ressources d'équiper leur appartement à moindre coût.

[POSITIVONS] Campus Market : une initiative étudiante pour l'économie circulaire

 

Un projet volontaire parti d'un constat simple : celui du gaspillage de meubles

 

Ils sont deux étudiants de la première promotion "Smart Cities", à l'École des hautes études d'ingénieur de Lille, un parcours qui travaille sur les aménagements urbains qui répondent notamment aux besoins environnementaux. Paul Célérier et Elsa Tossé voulaient entreprendre pour limiter le gaspillage et la surconsommation, ils ont pensé à un phénomène qui se déroule chaque année dans le campus.

 

Lorsqu'ils quittent leur logement à l'issue de leurs études, les étudiants sont souvent gênés par leurs meubles, qui finissent généralement dans les rues. En septembre, en revanche, beaucoup d'autres emménagent dans les mêmes appartements, ils disposent d'un budget très limité pour les meubler et ne sont pas véhiculés. Un processus qui se répète chaque année, et qui engendre de la pollution, de la surproduction et de la consommation de ressources. Ils ont alors eu l'idée de collecter ces meubles à l'aide de chariots-vélos, avant de les revendre à faible coût en septembre à l'occasion d'un événement de rentrée.

 

Une initiative soutenue notamment par l'Université Catholique de Lille et la Fondation Vinci pour la Cité

 

Le constat dressé par les deux étudiants est rapidement confirmé par l'Université Catholique de Lille ainsi que par la Mairie, qui reconnaissent que les dépôts sauvages de meubles posent un réel problème. Sujet régulier de plaintes de la part des habitants, ils génèrent des coûts de ramassage et de retraitement importants pour la ville. Elsa et Paul rencontrent ensuite l'ONG Enactus, qui soutient les projets d'entrepreneuriat social des étudiants à l'international, grâce à laquelle ils nouent leurs premiers partenariats avec la Fondation Vinci pour la Cité et la Métropole Européenne de Lille.

 

Créée en janvier, l'association est rapidement rejointe par d'autres bénévoles sensibilisés aux mêmes causes. Ils s'équipent alors de deux vélos-chariots, mode de transport propre et économique, tandis que la Fédération des étudiants de l'Université leur prête un local de stockage.

 

Un succès instantané qui s'étendra bientôt dans d'autres villes universitaires

 

L'initiative rencontre alors un succès tel que les locaux sont rapidement saturés. La ville voisine de Roubaix, confrontrée aux mêmes problématiques, met à leur disposition de nouveaux espaces pour entreposer les meubles, en attendant que le projet s'exporte aussi dans la ville. Un engouement qui attire aussi l'attention du Crédit Agricole, devenu mécène de l'association. Le 6 septembre 2018, l'association compte proposer une grande fête de rentrée autour de l'économie circulaire. L'occasion de présenter d'autres initiatives du genre. Une première étape vers la construction d'une communauté de l'engagement responsable : à terme, Elsa et Paul souhaitent créer un café solidaire, endroit alternatif de rencontres autour du développement durable au sein de l'Université.

 

Campus Market a été récompensé par le prix des fondations Deloitte, Veolia et Famae. En octobre 2018, ils accompagneront la délégation française à la World Cup Enactus, dans la Silicon Valley californienne. Un voyage rendu possible par la victoire du Trophée de la communication éco-responsable Dentsu Aegis Network, partenaires d'Enactus France. Une occasion unique de faire connaître leur projet et de trouver de nouveaux partenariats. Pour l'heure, l'objectif est à la réplication : l'association veut étendre l'initiative dans d'autres villes universitaires françaises, et veut à terme créer des emplois étudiants pour rémunérer les personnes qui pilotent les vélos-chariots.

 

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer