Aller au contenu principal
Par Carenews INFO - Publié le 6 mars 2019 - 11:01 - Mise à jour le 7 mars 2019 - 08:50
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

[EN IMAGES] Des actrices françaises s’engagent contre l’endométriose

Du 4 au 10 mars 2019, c’est la semaine européenne de prévention et d’information sur l’endométriose, une maladie encore peu connue qui touche pourtant 1 femme sur 10 en France. À cette occasion, l’association Info Endométriose a lancé le 4 mars une campagne vidéo, portée par plusieurs actrices françaises, pour mieux faire connaître la maladie et sensibiliser le grand public.

[EN IMAGES] Des actrices françaises s’engagent contre l’endométriose

 

« Si les règles sont normales, la douleur ne l’est pas ! »

 

Sacha a eu ses règles à 11 ans. Et à chaque fois, les douleurs sont insupportables : « À ne plus pouvoir me lever. » Après des années de consultations et de dénigrements, la jeune femme est finalement diagnostiquée à 19 ans. Son histoire, c’est l’actrice Julie Gayet qui la raconte, dans l’un des courts-métrages de la campagne de sensibilisation lancée par l’association Info-Endométriose. De la même manière, plusieurs autres actrices (Coline Beal, Léonie Simaga, Camille Chamoux, Anna Mouglalis) ont accepté d’incarner des personnes touchées par la maladie.

 

Chacun de ses témoignages est diffusé au cours de la semaine européenne de prévention et d’information sur l’endométriose, du 4 au 10 mars 2019, sur les réseaux sociaux et dans de nombreux cinémas de France.

 

L’objectif de cette campagne est double : mieux informer le grand public sur cette maladie et sur ses conséquences sur la vie des femmes (dans la vie privée, familiale et sexuelle, au travail, en société), et lever les tabous qui entourent l’endométriose. « C’est une maladie liée aux règles, donc c’est forcément encore tabou », regrette Julie Gayet dans une interview pour la matinale de CNews. « Mais il faut bien comprendre que si les règles sont normales, la douleur ne l’est pas ! On pense que c’est normal, on n’en parle pas, car les femmes sont habituées à prendre sur elles. »

 

L’endométriose, une maladie encore mal connue

 

L’association Info Endométriose a été créée en 2015 à l’initiative de la gynécologue chirurgienne Chrysoula Zacharopoulou – spécialiste de l’endométriose et militante – et de l’actrice Julie Gayet, qui est également marraine du Fonds pour la santé des femmes.

 

Avec une première campagne de sensibilisation lancée en mars 2016, l’association œuvre pour sensibiliser les citoyens, femmes et hommes, comme les pouvoirs publics, à l’importance de lutter contre cette maladie chronique, qui toucherait aujourd’hui une femme sur 10. L’endométriose reste une maladie dont on ne connaît pas précisément les causes à ce jour, et pour laquelle n’existent que quelques traitements destinés à soulager les malades, mais dénoncés par les associations car soupçonnés de provoquer des tumeurs au cerveau.

 

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer