Aller au contenu principal
Par Carenews INFO - Publié le 16 avril 2019 - 07:49 - Mise à jour le 18 avril 2019 - 14:19
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Notre-Dame : des dons exceptionnels pour rebâtir la cathédrale

Après le gigantesque incendie qui a frappé la cathédrale de Notre-Dame de Paris hier soir, au beau milieu de la Semaine Sainte, la mobilisation est à la hauteur de l’émotion. Particuliers, entreprises, collectivités et institutions se rassemblent dans un élan de solidarité et de mécénat de grande ampleur.

Notre-Dame : des dons exceptionnels pour rebâtir la cathédrale

 

 

Un symbole français dans les flammes. Aux alentours de 18h50 hier soir, un incendie s’est déclaré dans la cathédrale de Notre-Dame de Paris. L’arrière de la cathédrale, et notamment la flèche de Viollet-le-Duc, était en travaux depuis avril 2018. Moins d’une heure après le début du sinistre, la flèche s’est effondrée, et en quelques heures, la toiture et la charpente ont été dévorées par les flammes. À cette heure, l’origine de l’incendie demeure encore inconnue.

 

Après le combat contre l’incendie, l’heure du bilan

 

Les flammes enfin éteintes, les évaluations des dommages causés par l’incendie à l’intérieur du bâtiment ont commencé. Plusieurs oeuvres d’art situées à l’intérieur de la cathédrale, dont des grands tableaux du XVIIe et XVIIIe siècle, pourraient avoir été détruites. Selon le ministre de la Culture Franck Riester, l’orgue central de la cathédrale a probablement été abîmé. Les spécialistes du patrimoine s’inquiètent également pour les vitraux.

 

Mais “les principales œuvres d’art ont été sauvegardées”, notamment la Sainte couronne d’épines, a assuré le ministre sur Twitter. Par ailleurs, le 11 avril dernier, les 16 statues de bronze de la flèche, représentant les 12 apôtres et les 4 évangélistes, avaient été déplacées pour être restaurées à Périgueux et ont donc échappé à l’incendie.

 

Cagnottes et souscription nationale pour la cathédrale

 

Face à la destruction de cet emblème national, l’émotion, immense, a rapidement fait place à une mobilisation pour reconstruire au plus vite la cathédrale. Spontanément, des cagnottes ont constitué sur des plateformes de crowdfunding comme Leetchi, Commeon où ont déjà été récoltés près des milliers d'euros, ou encore Onparticipe.

 

Les grandes fortunes françaises ont été parmi les premières à se mobiliser, dès hier soir. La famille Pinault a réagi en premier, via sa société d'investissement Artemis. Elle a annoncé dans un communiqué transmis cette nuit à l’AFP qu’elle allait débloquer 100 millions d’euros. La famille Arnault et le groupe LVMH ont renchéri, promettant 200 millions d’euros.

 

Puis certaines grandes entreprises ont assuré de leur contribution, à l’image du Groupe Crédit Agricole, qui doit annoncer cet après-midi un soutien de 4 millions d’euros. Le Crédit Agricole Ile-de-France a déjà annoncé, dans un communiqué de presse, un soutien d’un million d’euros via son fonds de dotation. Selon une info de RTL, L’Oréal, la Fondation Bettencourt et Françoise Bettencourt-Meyers vont également faire un don, à hauteur de 200 millions d’euros.

 

La Fondation pour le patrimoine lance une souscription nationale aujourd’hui (à partir de midi) sur fondation-patrimoine.org. Face à l’affluence sur son site internet, la fondation a aussi créé en urgence une page de dons. La Fondation de France a suivi en lançant une page de collecte dédiée pour la cathédrale. La Fondation “Avenir du patrimoine à Paris”, créée en 2013 sous égide de la Fondation Notre-Dame pour soutenir la restauration des églises de la capitale, récolte également des fonds pour la cathédrale Notre-Dame de Paris, sans campagne dédiée pour le moment.

 

Les collectivités se mobilisent également. La présidente de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse, a annoncé à la radio ce matin une aide d’urgence de 10 millions d’euros “dans les prochains jours”, quand la maire de Paris, Anne Hidalgo, a annoncé sur France Inter au même moment que le fonds de dotation pour le patrimoine à Paris, qu’elle avait créé en 2014, “contribuerait évidemment”, sans préciser le montant. Plus tard dans la journée, Anne Hidalgo a annoncé à l'AFP une contribution à hauteur de 50 millions d'euros de la Ville.

 

“La Monnaie de Paris va rééditer une médaille de 2013 [frappée à l’image de la cathédrale, NDLR] et la mettre en vente au profit de la reconstruction de Notre-Dame de Paris”, a également annoncé sur Twitter le président de la Monnaie de Paris, Marc Schwartz.

 

Notre-Dame reconnue “trésor national” ?

 

L’ancien ministre de la Culture, Jean-Jacques Aillagon, à l’origine de la loi sur le dispositif fiscal du mécénat qui porte son nom, a également réagi très rapidement. Il a proposé “que la cathédrale soit reconnue trésor national”, afin que tous les dons qui seront faits bénéficient de la réduction d’impôt correspondante, à 90 %. “Pour que la restauration se fasse le plus rapidement possible”, a-t-il expliqué. Mais la reconnaissance de ce statut répond à des critères d’application stricts, définis à l’article L. 111-1 du Code du patrimoine. Sur France Inter ce matin, le ministre Franck Riester a mentionné la possibilité de mettre en place “un dispositif spécifique” pour les dons destinés à la restauration de la cathédrale.

Au regard de l’étendue des dégâts, la mobilisation devra être d’une ampleur sans précédent. Monseigneur Patrick Chauvet, recteur de la cathédrale de Notre-Dame de Paris, expliquait ce matin sur France Inter que les travaux lancés en 2018, qui concernaient seulement la flèche et les arcs boutants, étaient estimés à 150 millions d’euros.

 

 

Article modifié le 16/04/2019 à 15:07

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer