Aller au contenu principal
Par Carenews PRO - Publié le 3 mai 2019 - 08:40 - Mise à jour le 6 mai 2019 - 06:07
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

[CHIFFRE] Baromètre Apprentis d’Auteuil sur le don ISF/IFI : baisse préoccupante

À la suite des réformes fiscales de 2018, Apprentis d'Auteuil a publié la 6e édition de son baromètre Ipsos sur le don de l’impôt de solidarité sur la Fortune (ISF) / impôt sur la fortune immobilière (IFI), le jeudi 18 avril 2019. Cette enquête décrypte le comportement des contribuables ex-assujettis à l’ISF et leurs intentions pour l’année en cours.

IFI : baisse préoccupante

 

 

Du 28 mars au 8 avril 2019, 300 personnes dont le foyer fiscal était assujetti à l’ISF en 2017 ont été sondés via internet dans une enquête d’Apprentis d’Auteuil. Le constat est clair : le niveau de dons est au plus bas depuis la création de ce baromètre en 2014. Au cours de l’année 2028, la santé / recherche médicale est le domaine privilégié, propice aux dons, avec l’aide aux plus démunis.

« 2018 a été une année particulièrement difficile en terme de collecte pour Apprentis d’Auteuil, et nous restons inquiets pour 2019. La fondation accueille plus de 27 000 jeunes et plus de 5 800 familles fragilisés aux besoins grandissants. Nous devons continuer à leur proposer un accompagnement de qualité, personnalisé et toujours innovant, afin de les aider à trouver leur place dans notre société », précise Stéphane Dauge, directeur communication et collecte d’Apprentis d’Auteuil.

 

Une baisse des dons préoccupante

 

Parmi les personnes anciennement assujetties à l’ISF, la proportion des donateurs a diminué de 5 points par rapport à 2017. De 82 %, celle-ci est passée à 77 % en 2018. Le montant moyen des dons a également chuté de plus de 500 euros, s’élevant à 1973 euros en 2018. Selon les prévisions annoncées dans l’enquête, ce montant diminuerait encore de 29 euros en 2019. En outre, la hausse de leurs dons, prévue par 39 % des donateurs, ne compenserait pas la baisse envisagée par 16 % des donateurs.

 

Les raisons ? Parmi les personnes sondées, la majorité justifie avant tout cette baisse des dons des Français aux associations par le climat économique et social difficile, loin devant la suppression de l’ISF. Même si les réformes fiscales de 2018 avec le passage de l’ISF à l' IFI, l’introduction du prélèvement à la source et la hausse de la la contribution sociale généralisée (CSG), ont fortement pesé sur le comportement des Français en matière de dons.

 

Des pistes d’amélioration

 

Afin de susciter davantage de dons, 78 % des répondants estiment qu’il est essentiel ou important de mettre en place de nouveaux dispositifs fiscaux plus avantageux pour encourager la générosité.

 

Parmi les personnes interrogées, le nombre de donateurs se sentant mieux informés passe de 63 % en 2018 à 72 % en 2019. La presse spécialisée et l’administration fiscale sont leurs deux principales sources d’information. Cependant, plus d’une personne sur quatre se considère encore mal informée.

 

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer