Aller au contenu principal
Par Carenews INFO - Publié le 24 novembre 2014 - 11:34 - Mise à jour le 11 février 2015 - 13:55
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Campagne des restos du cœur : ils comptent sur vous

Aujourd'hui lundi 24 novembre 2014 est lancée la 30ème Campagne des restos du cœur. Comment et pourquoi faire un don à l'association fondée en 1985 par l'humoriste Coluche.

Campagne des restos du cœur : ils comptent sur vous

La célèbre chanson a beau dire - depuis 1986, date de sa création par Jean-Jacques Goldman - "Qu'aujourd'hui on n'a plus le droit ni d'avoir faim ni d'avoir froid", les chiffres et les faits sont chaque année plus énormes : nombre de personnes sans abri, vivant sous le seuil de pauvreté ...

La saison dernière (2013/2014) l'association d'utilité publique Les Restaurants du Cœur - Les Relais du Coeur (plus connue sous le nom familier les Restos du Cœur) a distribué 130 millions de repas à plus d'un million de personnes grâce à 67 600 bénévoles.

Pour cette nouvelle campagne hivernale l'association qui va fêter ses 30 ans en 2015 souligne qu'elle ne lutte pas seulement pour dépanner les plus démunis ou en galère mais également pour les aider à s'en sortir durablement. Une façon de répondre aux critiques sur l'assistanat ? Sans doute surtout la conséquence de l'observation et de l'expérience, qui permettent à l'organisation de mieux aider les bénéficiaires.

Un autre chiffre revient dans les éléments de communication, qui montre le besoin (l'obligation?) croissant de prouver son efficacité et la "bonne" utilisation des dons. 7,3% c'est la part du budget des Restos du Cœur qui est consacrée aux frais généraux (salaires, frais divers et autres charges locatives). Sujet complexe tant il est simpliste de juger le travail d'une association sur le seul pourcentage de ses frais de fonctionnement, sans mesurer par exemple le service rendu en fonction de l'offre existante et les bénéfices à plus long terme...  Mais c'est aussi un sujet d'actualité avec les difficultés - détaillées hier dans un article du JDD - de la Croix Rouge, qui ne manqueront pas de relancer le débat.

Espérons que cela ne découragera pas les donateurs dont la générosité est cruciale pour toutes ces organisations humanitaires (qui, quelle que soit leur taille, font un travail formidable), et que cela poussera ces dernières à être toujours plus irréprochables dans leur  gestion... Même si l'on a peut-être tendance à être plus (trop) sévère avec les défauts de gestion d'une ONG qu'avec ceux d'une entreprise privée ... Qui aime bien châtie bien ?

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer