[ASSURANCE] La Maif ne reste pas de marbre pour le mécénat culturel

[ASSURANCE] La Maif ne reste pas de marbre pour le mécénat culturel
Vous avez été emballés par les oeuvres dont les incroyables sculptures colorées de l'exposition Niki de Saint Phalle au Grand Palais ? Vous appréciez l’art en général ? L’engagement de la Maif va vous plaire... Un mécénat culturel qui donne envie !


L'assureur ajoute une touche solidaire à son engagement en favorisant des associations et des actions qui soutiennent l'accessibilité de l´art aux personnes handicapées. L'objectif principal poursuivi par la Maif est de faire émerger des jeunes artistes (valides ou souffrant de handicap) mais aussi de fédérer tous les salariés Maif autour de l'art et de ses valeurs. Une vraie démarche de mécénat croisé !

Cette volonté particulière de mettre en lumière les nouveaux talents s'est traduite par la création du Prix Maif de la Sculpture en 2008. Pour l'édition du Prix MAIF 2014, tous les participants avaient pour mission de s'approprier un alliage de caractère, le bronze, et d'en proposer une réalisation à la fois personnelle et  contemporaine. C’est le jeune artiste Nicolas Milhé qui a su briller face au jury en réactualisant la figure et la pensée de la militante révolutionnaire et pacifiste Rosa Luxembourg.

 

Le Groupe Maif s'affirme comme un acteur important dans le milieu de l'assurance. Fondée en 1934 par et pour ses sociétaires, la mutuelle dispose d'une organisation originale et humaine qui demeure le symbole de son ancrage dans l'économie sociale. Un positionnement solidaire qui se traduit par la création de la Fondation Maif en 1989 mais aussi par un fort engagement en direction du mécénat artistique et culturel.

Crédit Photo

Edit : Modification en date du 16 mars 2015. Nous avons supprimé une partie de l'article indiquant que la MAIF mécénait des troupes de théâtre alors qu'elle en est simplement l'assureur.

, , , , , , , , ,