Aller au contenu principal
Par Carenews PRO - Publié le 31 janvier 2013 - 12:13 - Mise à jour le 13 mars 2017 - 12:05
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Pour votre santé et pour notre nature, faites du vélo!

Si vous êtes à Copenhague ou Amsterdam, vous vous êtes sans doute rendus au travail à vélo: dans de nombreuses villes du nord de l'Europe, le vélo est un mode de vie. En France, notamment depuis l'apparition des populaires vélib', la bicyclette se répand rapidement. Mais aussi bénéfique soit-il pour l’homme et l’environnement, l’emploi de ce mode de transport n’est pas sans poser quelques problèmes d’organisation des espaces urbains.

Pour votre santé et pour notre nature, faites du vélo!
A Copenhague, une étude récente a démontré qu'un tiers de la population se rend sur son lieu de travail à vélo. Sur les 800 000 habitants d'Amsterdam, on compte presque 500 000 cyclistes. Et les bénéfices sont nombreux, tant sur le plan de l'environnement qu'au niveau de la santé. Le principal atout du vélo, c'est qu'il fait travailler à la fois le muscle cardiaque coeur et les muscles permettant de développer l'endurance cardio-vasculaire et musculaire. Le vélo permet de solliciter les muscles du corps de la tête aux pieds ou presque : les abdos, les pectoraux, les bras, le dos, les fessiers et surtout les jambes permettant ainsi de les affiner et les rendre plus toniques. Le vélo développe davantage la puissance des muscles des membres inférieurs. Par ailleurs, Le vélo est un excellent moyen de faire la chasse à la cellulite : le mouvement de flexion-extension de la jambe relance la circulation, fait travailler les muscles profonds et améliore donc significativement la circulation. Pour l'environnement, c'est également une bouffée d'air pur. Cette semaine la ville de Pékin, en Chine, subit une vague de pollution qui va jusqu'à empêcher les gens de sortir de chez eux. La raison? Les voitures, et les courts déplacements urbains. Pour une bonne majorité de personnes, les déplacements se cantonnent à quelques kilomètres par jour, et c'est sur ces petits trajets, dans les embouteillages, que la voiture émet le plus de CO2. Si ces déplacements étaient tous effectués à vélo, il va de soi que la situation serait bien différente, et l'on n'atteindrait pas ces pics de pollution qui peuvent être très dangereux pour les enfants en bas-âge et les personnes âgées. Et la France dans tout cela? Malgré ses fameux vélos en libre-service, Paris accuse un certain retard par rapport à ses voisins européens: Selon l'Insee, seuls 5% des déplacements urbains sont effectués à vélo. C'est toute la ville qui doit s'aménager pour faire la part belle au vélo: Amsterdam compte à elle seule quelque 400 km de pistes cyclables et des parkings dédiés pour favoriser la sécurité et l’usage de la bicyclette. À Copenhague, la signalétique routière est même adaptée pour faciliter l’usage de la route par les cyclistes. Ces infrastructures sont autant d’arguments en faveur d’une utilisation quotidienne, sûre et pratique du vélo et autant d’idées susceptibles d’inspirer la démarche française en la matière. Et de nombreux efforts sont effectués dans ce sens. Mais c'est à chacun de prendre une décision simple pour s'engager en faveur de l'environnement et de soi-même: demain matin, si vous le pouvez, sortez votre vélo!
Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer