Aller au contenu principal
Par Carenews INFO - Publié le 9 septembre 2015 - 09:29 - Mise à jour le 21 septembre 2015 - 12:53
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Trois festivals s'unissent pour donner plus d'impact aux projets et au mécénat

L’été touche à sa fin et entraîne avec lui les échos des festivals qui l’ont animé. Malgré la baisse des subventions publiques qui ont contraint une centaine de festivals à l’annulation, les grands rendez-vous estivaux ont encore une fois proposé des programmations riches et alléchantes, une organisation irréprochable et une ambiance chaleureuse et festive. Cela leur est en partie permis grâce à la fidélité de leurs mécènes et l’engagement dont font preuve les nouveaux partenaires. Coup d’œil sur trois grands festivals français, les Eurockéennes de Belfort, les Vieilles Charrues et Rock en Seine, qui prennent soin de leurs mécènes mais également de leur image en leur permettant de financer un festival eco-citoyen.

Trois festivals s'unissent pour donner plus d'impact aux projets et au mécénat

En 2014, ces trois grands noms français ont décidé de s’associer dans une démarche honorable, celle d’offrir des festivals durables et citoyen. Chacun de leur côté s’engageait déjà en faveur de l’écologie ou de l’accessibilité pour tous aux concerts et autres activités: gestion des déchets, choix des sanitaires, utilisation de gobelets en plastique réutilisables, accueil et espaces spécialement réservés aux personnes handicapées etc. Pour l’été 2015, cette association à donné lieu à un partenariat commun avec France Nature Environnement qui, présent sur les trois festivals, a pu sensibiliser un public de près de 500 000 personnes.

Ces 500 000 festivaliers sont également une plus-value pour les entreprises mécènes. Acteurs de l’économie régionale ou grandes entreprises nationales, les mécènes prouvent leur engagement pour le maintien de ces manifestations culturelles renommées. Être mécène de ces trois festivals eco-citoyen, c’est être un mécène responsable qui s’engage pour des manifestations qui animent le tissu associatif. Les Eurockéennes, comme les Vieilles Charrues ou Rock en Seine, permettent à leurs mécènes de s’associer à leurs efforts pour l’accès au festival pour tous, à leur défense de l’environnement, à leur lutte pour le maintien des sites dans lesquels le festival est implanté et leur engagement dans la préservation du patrimoine qui l’entoure et l’accueille.

Dans les trois festivals, les mécènes sont remerciés par des contreparties comme des pass pour les collaborateurs de l’entreprise, un accès à un espace VIP ou un accès à un espace réservé près des scènes par exemple. Par ailleurs, un « club » leur est généralement dédié. La reconnaissance de ces festivals envers leurs mécènes est importante, mais les mécènes sont également gagnants et le retour très positifs des festivals joue directement sur leur image.

En 2014, on dénombrait plus de 2 700 000 festivaliers en France qui sont allés applaudir les nombreux artistes programmés. Lors de ces festivals, des associations peuvent faire entendre leur voix, faire connaître leurs projets en parallèle des nombreux concerts qui sont donnés. Être mécène, c’est une façon de permettre cette intense émulation concentrée sur quelques jours et qui pourtant touchent un grand nombre. C’est à la fois soutenir une manifestation culturelle, les enjeux écologiques et humains qu’elle se donne, défendre les mêmes valeurs, participer à quelque chose d’encore bien plus grand qu’une série de concerts.

Lire aussi l'interview de Bénédicte Hamon, chargée de mécénat de Rock en Seine

 

Crédit Photo

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer