Aller au contenu principal
Par Carenews INFO - Publié le 17 février 2016 - 15:25 - Mise à jour le 14 mars 2016 - 12:24
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

L’engagement symbolique de la ville de Cannes dans le mécénat

« Quand la puissance publique est défaillante, c'est à la société de reprendre le pouvoir. » C’est par cette phrase symbolique que le maire de la cité du prestigieux Festival de Cinéma justifie l’ouverture d’un fonds de dotation innovant. L’objectif ? Pallier « le désengagement continu de lÉtat ». La ville va pouvoir compter sur des mécènes pour le financement de nombreux projets sur le territoire cannois.

L’engagement symbolique de la ville de Cannes dans le mécénat

Un dispositif innovant

C’est à l’occasion d’une conférence de presse le 3 février dernier que le maire de Cannes, David Lisnard a présenté le nouveau fonds de dotation de la mairie. Ce dernier a la particularité de mêler mécénat et financement participatif. Sept financeurs composent ce fonds, entreprises comme particuliers, avec parmi eux : la Caisses d’Epargne Côte d’Azur, le Centre Leclerc mais aussi Thales Alenia Space ou encore le Palais des Festivals. On note que Gilles Jacob,  ancien président du Festival de Cannes, et Yann-Arthus Bertrand sont membres du Conseil d’Administration. Les particuliers ont le choix d’affecter leur don à un projet spécifique ou de donner à l’ensemble des activités du fonds de dotation, qui est aujourd’hui doté de 800.000 euros.

Un mécénat pluridisciplinaire

La mairie a annoncé vouloir financer des projets issus de domaines variés à forte empreinte sociale : solidarité, éducation, culture, environnement et développement durable sont les quatre axes défendus par le fonds de dotation. Parmi les projets proposés au financement figurent le soutien aux actions de l’orchestre Cannes PACA, l’aide à l’insertion professionnelle des femmes en difficulté, la construction d’un nouveau foyer pour les personnes âgées… Le but est de  « de capter des financements privés volontaires afin de soutenir, de façon collective, des projets sociaux. »

Un geste politique

Pour David Lisnard, les finances publiques en baisse « ne permettent plus d’assumer de nouveaux projets à vocation sociale ». La ville de Cannes a baissé sa dette de 32,7 millions d’euros afin de maintenir ses finances équilibrées, alors même que les dotations de l’État baissaient et que les politiques se sont engagés à ne pas augmenter les impôts locaux. « On n'a plus d'argent dans les caisses, mais on va continuer de financer ce qu'on a toujours financé », ajoute Max Artuso, le premier adjoint au Maire. Sous son image dorée, le taux de pauvreté atteint 18% à Cannes, soit 4 points de plus que la moyenne nationale. L’objectif est donc également de renforcer la cohésion sociale sur le territoire. La création de ce fonds de dotation est donc un engagement fort d’une municipalité riche en idées, à défaut de subventions publiques.

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer