Aller au contenu principal
Par Carenews PRO - Publié le 12 septembre 2013 - 12:54 - Mise à jour le 28 mars 2017 - 07:11
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

750 milliards de dollars de nourriture gaspillés par an!

Que feriez-vous avec 750 milliards de Dollars? Vous éradiqueriez la faim dans le monde? Vous enverriez tous les enfants non-scolarisés à l'école? Ou bien vous construiriez des hôpitaux gratuits pour tous? Eh bien, commencer déjà par finir votre assiette!

750 milliards de dollars de nourriture gaspillés par an!

Le chiffre vient de tomber, et il est impressionnant. 750 milliards de Dollars de nourriture non-consommée sont jetés chaque année. C'est le prix de 700 airbus A380, ou, 200 000 kilos d'or ou, plus terre-à-terre, 28 millions de tonnes de riz. De quoi éradiquer la faim dans bon nombre de pays. 

Selon José Graziano Da Silva, Directeur Général de l'Agence Alimentaire des Nations Unies FAO, "Le gaspillage massif de nourriture a une grande importance sur la sécurité alimentaire et la sécurité en général. Si nous réduisons les pertes et le gaspillage de nourriture, nous réduirons la pression sur la production alimentaire."

Mais outre ce gaspillage à grande échelle, les déchets posent aussi problème. Alors qu'on parle de plus en plus du 6ème Continent, cette mer de déchets de plusieurs millions de kilomètres carrés immobile en plein Pacifique, à la convergence des courants entre Hawaï et la Californie, cette nourriture gaspillée engloutit à elle seule un volume d'eau équivalent au débit annuel de la Volga, l'immense fleuve russe. 

Dans la seule Asie Orientale, Chine, Japon et Corée du Sud, environ 200kg de nourriture sont gaspillés par personne et par an. Et ceci sans parler des Etats-Unis où de notre vieille Europe où finir son assiette en pensant à ceux qui ont faim n'est plus toujours la règle. 

Mais les conséquences sont également environnementales. Selon  Achim Steiner, directeur du Programme de l'ONU pour l'environnement (PNUE), "Les coûts sur l'environnement seront à payer par nos enfants et petits-enfants."

Chez Carenews, nous ne voulons ni faire dans le cliché, ni tirer sur les ambulances, mais en voyant ces chiffres l'envie nous a pris d'appeler notre réseau d'amis et de correspondants travaillant dans certains des pays les plus pauvres de la planète pour leur demander ce qu'ils en pensaient. 

"C'est normal, nous raconte Antoine, qui travaille pour une ONG en Afghanistan. De tous temps les pays opulents ont gaspillé la nourriture, comme un signe de richesse. Ici, à Kaboul, les familles riches cuisinent toujours trop, au cas où des invités arriveraient au dernier moment. La plupart du temps, cette nourriture est jetée à la poubelle. Mais il y a un tel clivage entre très riches et très pauvres dans ce pays qu'immédiatement, une armée de mendiants prend d'assaut les poubelles et les vident complètement. Certains se transmettent même les bonnes adresses des "gaspilleurs", et ils attendent la fin de leur repas pour se nourrir à leur tour."

De l'autre côté du monde, en Colombie, Arianna nous parle d'une mauvaise influence: "Ici, l'influence américaine est énorme, dans la manière de vivre, de penser. Les fast-foods fleurissent à Bogota, Medellin et ailleurs dans le pays. Ces fast-food ont des règles d'hygiène strictes, ce qui n'est pas consommé est jeté. Par rapport aux plats traditionnels colombiens qui se conservent bien, les haricots noirs, par exemple, les hamburgers ne durent pas, et finissent dans le caniveau à servir de repas aux chiens et aux chats."

Et ne parlons pas de l'Afrique... Que penseraient les 1,4 millions de personnes qui souffrent de la faim au Mali devant un tel gaspillage? Et les autres 90 millions dans le monde qui sont sous assistance alimentaire?

Alors, à nous, nations dites "développées", de montrer l'exemple. Le bon exemple. Toujours selon le rapport du PNUE,  "La réduction du gaspillage de nourriture pourrait non seulement alléger la pression sur des ressources naturelles limitées, mais aussi réduire le besoin d'augmenter la production alimentaire."

En espérant que le message soit reçu... En attendant, finissons nos assiettes!

 

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer