Aller au contenu principal
Par Carenews INFO - Publié le 7 juin 2016 - 14:42 - Mise à jour le 20 juin 2016 - 13:30
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Alexandre Jardin : les circuits courts pour soigner les maux de la France

Alexandre Jardin, écrivain et fondateur de l'association « Bleu Blanc Zèbre », défend la pratique des circuits courts. Des solutions locales qui poussent les entrepreneurs comme les citoyens à l'action, et qui pourraient permettre de résoudre les divers problèmes auxquels fait face la France.

Alexandre Jardin : les circuits courts pour soigner les maux de la France

Que sont les circuits courts ?

Les circuits courts font beaucoup parler d'eux dans le domaine alimentaire, où ils représentent un circuit de distribution faisant appel au maximum à un intermédiaire entre le producteur et le consommateur. Mais selon Alexandre Jardin, la possibilité d'avoir recours à des circuits courts n'est pas exclusive au secteur commercial. Il existe également des circuits courts dans les décisions politiques, lorsqu'une solution pertinente et réalisable de façon immédiate est apportée à un problème local, sans attendre l'adoption d'un texte législatif. Dans tous les cas, il s'agit d'une manière de penser positive, qui pousse à agir à son échelle pour faire évoluer les choses. Des solutions pratiques, dont l'impact est mesurable immédiatement.

 

En avant, les « Faizeux » !

Au départ cantonné à une idéologie écologiste qui cherchait un moyen de distribution des produits plus respectueux de la planète, le principe des circuits courts s'étend aujourd'hui petit à petit au monde des entrepreneurs. Les circuits courts permettent non seulement la viabilité d'une activité, ils procurent aussi un mode de vie plus sain et plus serein. Ils représentent également une partie de la solution à des problèmes plus globaux, comme la crise agricole. De manière générale, Alexandre Jardin souligne l'importance pour chaque Français d'agir à son niveau, en privilégiant les solutions locales. Passer à l'action pour éradiquer les maux de la société, plutôt que simplement y penser. Autrement dit, être un « Faizeux », comme le prône son association « Bleu Blanc Zèbre ».

 

Voir l'interview complète d'Alexandre Jardin ici.

 

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer