Aller au contenu principal
Par Carenews PRO - Publié le 14 décembre 2016 - 12:26 - Mise à jour le 4 janvier 2017 - 12:40
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

[Entretien] Floriant Covelli, Fondation de France

Bien placée pour connaître les besoins, mais aussi aspirations des territoires les plus fragiles, la Fondation de France a souhaité mettre en oeuvre le programme Dynamiques Territoriales pour faire émerger les initiatives locales les plus prometteuses. Un programme confié à Floriant Covelli, responsable des régions à la Fondation de France et du programme Dynamiques Territoriales, et donc déjà spécialiste des territoires depuis près de dix ans à la Fondation.

[Entretien] Floriant Covelli, Fondation de France

Comment est venue l’idée de créer le programme Dynamiques Territoriales ?

La Fondation de France est le financeur d’actions locales à travers 9000 projets par an pour 157 millions d’euros. Nous sommes de fait aux côtés des associations, ce qui permet d’observer les besoins sur les territoires. Nous avons constaté des fragilités venant de la solitude et de l’isolement, d’une offre culturelle limitée, d’une concentration de population peu qualifiée, d’un phénomène de non-recours aux droits pour des raisons de méconnaissance, mais aussi parfois de défiance…..Et par ailleurs d’énormes ressources. Partout les citoyens aspirent à retrouver du pouvoir grâce aux nouvelles solidarités et aux nouveaux moyens numériques. Mais trop peu de projets émergents, car ils ne sont pas ou sont peu encouragés. Nous avons donc voulu mettre en place ce programme en adaptant nos méthodes aux besoins.

 

Quel parcours vous a mené au pilotage de ce programme ?

Je suis arrivé en 2000 à la Fondation de France où j’ai été responsable pour la région Rhône-Alpes jusqu’en 2006 puis pour l’ensemble des régions depuis. J’avais donc dès le début une entrée territoriale plus que thématique destinée aux plus fragiles qui posait les premiers jalons. J’anime une équipe de 25 salariés et 150 bénévoles experts dans tous les domaines d’intérêt général, j’avais donc une expertise sur le développement social des territoires. Il a paru logique qu’un programme territorial soit porté par le responsable du développement territorial de la Fondation de France. Car l’on s’appuie sur des expériences passées pour aller vers des voies innovantes. 

En tant que responsable du programme j’anime, je supervise et je coordonne en binôme avec Martine Gruère, les six programmes territoriaux : Mines d’idées pour Lens-Lévin et Hénin-Carvin ; Hors Piste pour les Hautes-Alpes deux régions aux fragilités importantes, mais avec beaucoup d’envies d’agir ; Vendanges d’idées pour la Haute Gironde et le Libournais où débute le couloir de pauvreté ; Tissages d’initiatives pour le territoire Nord Isère, zone péri-urbaine où le tissu social est fragile ; Pétillantes initiatives pour le Saumurois et les vallées d’Anjou, paradis des retraités, mais zone rurale avec de gros problèmes de mobilité ; La mécanique des idées pour l'agglomération de Mulhouse avec des zones urbaines sensibles où la paupérisation est croissante

 

Comment le programme Initiatives Territoriales est-il mis en oeuvre ?

Un des fondamentaux du programme est d’encourager les initiatives améliorant la vie quotidienne des habitants. Pour contribuer à régler les problèmes en les abordant de façon transversale. Par exemple auprès des jeunes pour qui les questions d’habitat, de formation, de mobilité sont essentielles et qui peuvent saisir leur chance sur leur territoire si la coopération entre tous les acteurs est efficace. Avec la volonté de renforcer le pouvoir d’agir des habitants qui ne manquent ni d’envies ni d’idées, mais souvent n’osent pas se lancer. Avec ce programme expérimental, nous avons voulu mettre la Fondation de France en amont des projets pour tenter de les faire émerger. Pour aider à monter un projet, une association ou un partenariat. En poussant les initiateurs au bout de leur réflexion pour un passage à l’acte ou non.

 

Notre méthode: la concertation et l’accompagnement de porteurs d’idées. Nous allons à la rencontre des habitants en organisant des réunions publiques dans les villages, en allant sur les marchés, en assurant une présence dans les forums des associations locales, en assurant des permanences dans des lieux ouverts au public.

Résultats: une centaine d'habitants et professionnels locaux impliqués, 440 initiatives identifiées, 90 idées accompagnées, 130 projets soutenus pour 1,6 million d’euros.

Notre fierté: une grande partie des idées et projets n’aurait pas vu le jour sans le programme.

 

Sur chaque territoire la Fondation de France consacre 1 million d’euros pour cinq ans tout en mobilisant une centaine de bénévoles et également une centaine d’acteurs bénévoles des différents territoires. Avec deux grandes ambitions: améliorer la vie des habitants et parier sur les richesses territoriales et la capacité des acteurs locaux à relever les défis.

Pour ce programme nous avons reçu le Prix du jury des Trophées de la Concertation et Participation locale. Et nous voulons à travers ce programme mobiliser aussi le monde économique et les acteurs des territoires ayant envie de faire sans savoir comment. Nous faisons enfin appel à dons et partenariat à l’échelle du territoire.

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer