Aller au contenu principal
Par Carenews PRO - Publié le 12 janvier 2017 - 15:07 - Mise à jour le 18 janvier 2017 - 13:10
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

[RADIO] À but non lucratif : la Fondation EDF s’engage pour les migrants

Dimanche 8 janvier, Didier Meillerand recevait 5 acteurs de la cause du droit des migrants. Hugues Renson, directeur général de la fondation Groupe EDF venait présenter les projets et les souhaits de sa fondation à construire une pensée cohérente autour du droit des migrants aujourd’hui en France. Avec lui Jérôme Giusti, président de l’association Droits d’Urgence, Geneviève Jacques, présidente de l’association la CIMADE, Abdelsem Ghazi, secrétaire général de la fondation de Paris du Secours populaire et Fabienne Griolet, avocate et administratrice de Droits d’Urgence.

[RADIO] À but non lucratif : la Fondation EDF s’engage pour les migrants

Ils sont actuellement 15 000 migrants à être placés en centre d’accueil en France. Beaucoup encore sont à la rue ou dans des camps de fortune. Pourtant, en France il y a en tout 24 000 places dans ces centres. Pourquoi alors sont-ils encore si nombreux à ignorer leurs droits et les démarches à suivre ?

C’est ce que les cinq intervenants de À but non lucratif vont expliquer durant l’émission.

La Fondation Groupe EDF s’engage depuis 30 ans auprès des citoyens dans une dynamique solidaire. Elle dispose d’un budget de 40 millions d’euros pour un mandat de quatre ans. Son intérêt pour l’inclusion sociale est prioritaire puisque 60% de son budget est consacré au droit des étrangers.

Elle travaille avec Droits d’Urgence, la CIMADE ainsi que le Secours populaire dans cet objectif. Leur priorité est de permettre aux personnes étrangères et notamment aux migrants d’avoir accès à des aides sur leurs droits. Demandes d’asiles, d’accueil, statut de réfugier politique, etc.  La bureaucratie française est complexe. Ces associations ont pour but d’accompagner les étrangers dans toutes leurs démarches juridiques et d’insertion grâce au soutien financier de la fondation EDF.

« C’est en travaillant avec des associations qui connaissent la réalité du terrain et ses besoins que les fondations peuvent travailler efficacement » Hugues Renson

La fondation se fixe maintenant comme objectif de continuer ses actions en faveur des migrants et de permettre aux associations comme la CIMADE, Droits d’Urgence ou Secours populaire de continuer leurs combats quotidiens afin d’aider encore plus de réfugiés qu’en 2016.

La CIMADE, le Secours populaire et Droits d’Urgence veulent interpeler l’État et les Français sur cette situation et ainsi modifier les procédures de demandes d’asile et d’accès aux centres d’accueil afin de simplifier les démarches.

ABNL s’efforce d’éclaircir la situation complexe est hautement importante qu’est l’accueil des migrants en France. L’État se doit de modifier ses conditions d’accueils ainsi que les démarches administratives pour faciliter l’intégration de ces réfugiés.

« J’ai l’impression que l’État met plus de budget à réprimer qu’à intégrer » Fabienne Griolet

 

Pour écouter ou réécouter l’émission

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer