Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

[ENTRETIEN] Nicolas Benetreau, directeur de la Fondation MAAF Assurances

[ENTRETIEN] Nicolas Benetreau, directeur de la Fondation MAAF Assurances
Nicolas Benetreau a commencé sa carrière dans le domaine de la communication institutionnelle et de l'édition d’entreprise. En 2006, il rejoint l'entreprise MAAF Assurances puis intègre la fondation avant d'en devenir directeur. La Fondation MAAF Assurances a pour vocation d’accompagner et de financer des initiatives qui améliorent les conditions de vie des personnes en situation de handicap.


Quel parcours vous a mené à cette responsabilité au sein de la Fondation MAAF Assurances ?

J’ai commencé ma carrière dans une agence de communication où je m’occupais plus particulièrement de communication institutionnelle et d’éditions d’entreprise. En 2006 j’ai rejoint MAAF en tant que responsable du service Publications et éditions.

Dès l’année suivante, j’ai eu la chance de découvrir et d’accompagner le Conseil Scientifique de la Fondation dans l’élaboration et la création du dispositif de communication de l’appel à projets 2007. Dans ce conseil dix spécialistes dans leur domaine qu’ils soient médecins, ingénieurs ou encore architectes analysent les dossiers, les sélectionnent pour les présenter au conseil d’administration qui entérine les choix pour l’attribution des subventions. La Fondation utilise pour son fonctionnement les ressources de l’entreprise MAAF Assurances et les experts accompagnent également tout au long de l’année les porteurs de projets subventionnés.

J’ai trouvé tellement intéressant le travail au sein de ce Conseil que je ne l’ai jamais quitté. Lorsque le directeur de la Fondation partant à la retraite m’a proposé de prendre sa succession, je n’ai pas hésité un seul instant.

 

Quelle est la finalité de la Fondation et comment fonctionne-t-elle ?

Notre Fondation créée en 1998 est une fondation modeste, avec une dotation annuelle de 150 000 euros affectée en totalité à des projets, mais elle a la chance de pouvoir s’appuyer sur les compétences et les ressources de l’entreprise. Au regard de notre activité d’assureur, la Fondation était consacrée à l’origine aux traumatisés crâniens, nous avons depuis étendu notre champ d’intervention à tous les types de handicaps.

La Fondation MAAF Assurances a pour vocation d’accompagner et de financer des initiatives d’intérêt collectif, reproductibles, afin d’améliorer les conditions de vie des personnes en situation de handicap au travers d’un appel à projets qu’elle organise tous les deux ans depuis 2003. Il s’agit de projets innovants mais pas seulement technologiques. Le plus petit d’entre eux représente 1 000 euros et l’on va rarement au-delà de 30 à 40 000 euros. Après sept appels à projets, la Fondation MAAF a déjà récompensé dix-huit projets. Les projets que nous soutenons le sont souvent en partenariat avec d’autres fondations de mutuelles.

Les 5 lauréats de l’édition 2016 sont : Handivalise, la première plateforme web collaborative permettant de mettre en relation des personnes en situation de handicap ayant un besoin de mobilité et d’accompagnement, avec des personnes valides souhaitant réaliser le même trajet ; Handivoyage une plateforme de location et d’échange de logements adaptés entre particuliers, à destination des personnes en situation de handicap moteur; CAIRE 13 qui accompagne informe et accompagne les chefs d’entreprise souffrant de maladie longue durée, dans leur parcours professionnel ; UPTIH propose un parcours d’aide personnalisé à toute personne en situation de handicap souhaitant se mettre à son compte ou déjà établie, Les Jardins du Jura pour le projet solidaire d’aménagement d’un sentier avec des animations dédiées à la biodiversité, réalisé par des résidents de deux centres.

Le dernier appel a mis en évidence de très beaux projets correspondant à la philosophie de la Fondation et portés par de très jeunes acteurs comme pour Handivoyage et Handivalise.

Nous sommes aussi présents à chaque salon Autonomic dans lesquels la Fondation accueille ses lauréats qui ont besoin de se faire connaître.

 

Comment voyez-vous évoluer l’intérêt porté au mécénat ?

Depuis un an et demi, ma vision côté MAAF est que les enjeux sociétaux constituent de vraies dynamiques pour l’entreprise et ses collaborateurs. J’ai reçu des demandes de contribution à la Fondation par des collaborateurs de l’entreprise ; il y a une vraie envie d’implication dans une politique sociétale. C’est un enjeu important pour la marque employeur, car les jeunes générations désirent certainement plus que les précédentes travailler pour une entreprise portant de  vrais engagements.

C’est aussi un levier de différenciation chez les clients et ne peut que contribuer à l’image de la marque de l’entreprise en lui offrant un supplément d’âme. Nous avons une multiplication par deux du nombre de dossiers à chaque édition nouvelle (140 pour l’édition 2016) et qu’il y a un vrai besoin d’argent pour financer les projets.

J’aimerais que les collaborateurs puissent participer davantage et nous y travaillons. Je suis très confiant pour nous, les statuts sont renouvelés tous les cinq ans et n’ont jamais été remis en cause.

 

 

, , , ,