Aller au contenu principal
Par Carenews INFO - Publié le 6 juin 2017 - 09:04 - Mise à jour le 24 juillet 2017 - 07:31
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

[CARENEWS JOURNAL N°7]L’insertion au cœur de l’actualité et de la solidarité

On ne peut pas vraiment parler aujourd’hui d’insertion au singulier, la problématique de l’inclusion est devenue polymorphe. Le contexte est délicat : l’année 2016 a montré une société fragmentée. C’est l’hiver et donc la période des fêtes, il y a dans le viseur de tous les élections présidentielles. On n’a jamais tant parlé de vivre ensemble, et l’insertion vise justement à redonner sa normalité à tous. Les exclus d’aujourd’hui ne sont pas ceux d’hier et sont surtout plus nombreux. Les êtres isolés, ceux qu’on appelait des « malheureux », ont changé de visage. Ils sont exclus de toutes les strates de la société (travail, éducation, culture) par des discriminations dont on réalise un peu plus chaque jour la réalité. Le paradigme du malheur et de l’exclusion a changé, mais heureusement la solidarité et la générosité aussi. L’insertion est devenue un sujet de société, porté par les donateurs et les entreprises.

[CARENEWS JOURNAL N°7]L’insertion au cœur de l’actualité et de la solidarité

Une préoccupation majeure des Français

 

Après les premières structures des années 1970, les associations se sont peu à peu emparées de ce sujet difficile, complexe, mais vital qu’est l’insertion, comprenant qu’une société qui exclut ne peut être une société qui avance. L’exclusion étant source de régression économique, de violences et de troubles. Le sujet est d’importance et il est au cœur des préoccupations des donateurs. Des associations luttant contre l’exclusion et la précarité comme les Apprentis d’Auteuil, Abbé Pierre et les Petits Frères des Pauvres sont d’ailleurs dans les premiers rangs des collectes les plus importantes auprès des particuliers en 2014.*

 

L’insertion au cœur du mécénat d’entreprise

 

L’insertion a franchi le champ du tiers secteur pour toucher les entreprises.  Et certaines fondations en ont fait leur axe prioritaire, comme la Fondation Société Générale depuis sa création en 2006. C’est une mission similaire que s’est fixée la fondation du groupe Manpower qui « crée des passerelles entre les jeunes et le monde de l’entreprise ». Pour la Fondation Auchan pour la jeunesse, la proximité est le gage d’une insertion réussi : elle intervient sur les lieux d’implantation de ses hypermarchés.

 

Les fondations d’entreprise accompagnent l’insertion à plusieurs niveaux grâce à des soutiens financiers et aux compétences de leurs collaborateurs. Enfin, l’indice le plus fort que les entreprises prennent en charge ces problématiques, est qu’elles s’investissent au-delà du rôle de financeurs : elles sont des parties-prenantes de l’insertion.

 

Prenant souvent comme porte d’entrée les fondations, l’insertion tisse désormais à la verticale sa toile dans les entreprises. Les ponts sont nombreux et l’insertion désormais un processus intégré au recrutement, à l’achat, aux relations humaines. Parfois au-delà des obligations légales…

 

* Étude La générosité des Français, 20e édition, nov 2015. Recherches et solidarités x idaf.

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer