Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

[EN IMAGES] Le Secours Catholique lance un nouveau film contre la précarité

[EN IMAGES] Le Secours Catholique lance un nouveau film contre la précarité
Le Secours Catholique présente un nouveau film pour sensibiliser sur la précarité. Intitulé 360°, 24 heures de bonheur, il a été envoyé aux élus de l’Assemblée nationale pour leur rappeler leur obligation morale de faire de la lutte contre la pauvreté une priorité.


Un film poignant et réaliste

Il suffit de rentrer dans la peau d’une personne pour véritablement la comprendre. Une tâche si facile à essayer, et pourtant si difficile à réussir. Pour cette raison, les plus démunis se sentent souvent seuls et incompris. Pour leur venir en aide, le Secours Catholique-Caritas France crée une vidéo choc retraçant, en moins de 4 minutes, le quotidien d’une mère victime de la précarité qui lutte pour offrir à son fils la meilleure vie possible. Ce quotidien commence à 5h17, lorsque le réveil sonne. La lumière s’allume, la mère et son fils sortent d’un vieux lit une place situé dans le coin d’une chambre louée. En sortant, ils croisent dans le couloir des jeunes éméchés. La mère passe sa journée à faire le ménage dans une superbe maison et, en sortant du travail, rassemble ses centimes sur un comptoir pour payer de nouvelles chaussures. Le soir, elle apprend que son fils a été humilié et traité de clochard à cause de ses chaussures.

Liberté, Egalité, Sans préjugés

Qui croit encore que les démunis ont la belle vie ? Ainsi commence le puissant message envoyé par le Secours Catholique. A la fin du film, l’association rappelle qu’elle accueille plus d’1,5 millions de personnes en situation de grande précarité chaque année, et que sa mission est menée à bien grâce au soutien de ses 68 000 bénévoles. La vidéo conclut par un dernier message impactant : Liberté, Egalité, Sans préjugés. Intitulé 360°, le film a été envoyé à l’Assemblée nationale afin que les élus s’immergent, l’espace de quelques minutes, dans une réalité qu’ils ont le pouvoir de combattre.

, ,