Aller au contenu principal
Par Carenews INFO - Publié le 31 août 2017 - 12:46 - Mise à jour le 1 septembre 2017 - 12:23
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

[#STREET] Dans l’Allier, un jardin partagé avec les migrants

Toutes les semaines, l’équipe de Carenews déniche des initiatives qui prennent vie dans les espaces publics, afin de favoriser le « mieux vivre ensemble ». Cette semaine, direction Vichy, dans l’Allier. Un retraité y cultive un jardin ouvert aux demandeurs d’asile et réfugiés.

[#STREET] Dans l’Allier, un jardin partagé avec les migrants

 

 

 

Un jardin communautaire, lieu d’accueil et d’espoir pour les exilés  

 

À proximité de Vichy, Jacques Lenoir, retraité de 67 ans, a décidé d’ouvrir son jardin aux demandeurs d’asiles et réfugiés de la ville thermale. Après une carrière bien remplie en tant que maître d’œuvre dans le Jura, il s’investit désormais à titre bénévole et met à disposition des migrants ses deux hectares de terrain. Dans ce lieu où paissent tranquillement ses ânes, à l’abri d’arbres fruitiers, Jacques Lenoir propose aux migrants de l’aider à arroser et cultiver des légumes bio. L’an passé, un jardinier professionnel est venu l’aider à mettre en place les cultures et Jacques Lenoir a même suivi un stage auprès du plus célèbre des agriculteurs bio, Pierre Rabhi, pour respecter les principes de l’agroécologie. Les graines semées ont été offertes par les Jardins de Cocagne. La première année de récolte a été excellente et les jardiniers en herbe ont goûté avec délice leur production de tomates, courgettes, herbes aromatiques...

 

Un engagement solidaire envers les déracinés

 

 

Citoyen solidaire, Jacques Lenoir est également très engagé en faveur des personnes exilées au sein de collectifs et d’associations locales. Ne faisant rien à moitié, il a suivi un stage à Paris et s’est formé auprès de bénévoles de la CIMADE pour connaître l’instruction des dossiers de demande d’asile et proposer une aide juridique bénévole. Son jardin communautaire offre une parenthèse bienvenue à ceux qui se retrouvent désœuvrés dans l’attente de l’examen de leur situation administrative.

 

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer