[#STREET] Quand le street art dénonce le réchauffement climatique

[#STREET] Quand le street art dénonce le réchauffement climatique
Comment sensibiliser au réchauffement climatique à travers l'art ? Sean Yoro, alias Hula, a trouvé la solution. Zoom sur son œuvre de street artiste engagé.



 

 

 

Des dessins immergés pour une œuvre engagée

 

Installé à New York désormais, cet artiste originaire de l'île d'Oahu, près de Hawaï, a décidé de pratiquer un graffiti très engagé. En réalisant ses dessins immergés par l'eau (il peint sur son paddle), Hula a voulu sensibiliser quiconque les regarde au réchauffement climatique. « Seront-ils entièrement immergés un jour ? » telle est la question que se pose forcément l'admirateur ou l'admiratrice du graffiti. En tout cas, ils le sont lors d'une crue, modifiant ainsi totalement l'aspect de l'œuvre.

 

C'est donc à la fois à une réflexion esthétique et écologique qu'invite cet artiste graffeur complet. Par ailleurs, l'artiste n'utilise que des peintures et des matériaux 100 % biodégradables et non toxiques pour l'environnement.

 

 

 

 

, , ,