Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

La LFP mise sur un programme RSE pour redorer l’image du football

La LFP mise sur un programme RSE pour redorer l’image du football
Régulièrement épinglé dans la presse pour ses dérives financières, mais indéniable levier de lien social partout dans le monde, le monde du football fait souvent grincer des dents, sans que sa popularité ne connaisse vraiment la crise auprès du grand public. Désireuse d’améliorer sa réputation et de s’investir concrètement auprès des jeunes, la Ligue de Football Professionnel (LFP) a présenté en début d’année son nouveau programme RSE, « Révélons nos talents », dédié à l’enfance et la jeunesse ainsi qu’à l’éducation et l’insertion professionnelle. Ce projet ludique et innovant, qui sera financé par la LFP à hauteur de 100 euros pour chaque but marqué durant les championnats de Ligue 1 Conforama et Domino’s Ligue 2, s’appuie sur l’alliance et l’expertise de ses deux partenaires, Epic et Simplon.co.


Renforcer l’impact sociétal du football professionnel

 

Après l’opération « Buts pour elles » lancée au printemps dernier en partenariat avec la FDJ, visant à promouvoir le football féminin dans les clubs, la LFP affirme une nouvelle fois sa volonté de former une société plus inclusive en s’appuyant sur les valeurs du football professionnel. La reprise de la de Ligue 1 Conforama et de la Domino’s Ligue 2, ce vendredi 12 janvier, a ainsi été marquée par le lancement du programme « Révélons nos talents », reposant sur le partenariat entre la start-up philantropique Epic et le réseau Simplon.co, et visant à « proposer des formations gratuites au numérique à des publics éloignés de l’emploi », ainsi que le détaille Nathalie Boy de la Tour, Présidente de la Ligue de Football Professionnel. Pour chaque but marqué jusqu’à la fin du championnat – à titre informatif, 1934 buts ont été marqués sur la saison 2016/2017 - la Ligue reversera ainsi 100 euros au programme. Présente sur tout le territoire, Simplon.co, qui propose aux publics éloignés de l’emploi et aux jeunes des formations gratuites aux métiers du numérique, assurera le maillage avec les clubs souhaitant participer au programme, comme le RC Lens, le Toulouse FC et l’OGC Nice, les trois premiers signataires, ou encore l’Olympique de Marseille, qui devrait être le prochain à rejoindre l’aventure. 

 

Un programme solidaire basé sur l’horizontalité entre les partenaires et les clubs

 

Plusieurs pistes d’activation ont déjà été identifiées par Simplon, qui reste néanmoins « à l’écoute des propositions des clubs » ainsi que le précise Frédéric Bardeau, président et co-fondateur du réseau de « fabriques ». Afin de dynamiser les échanges et de renforcer les procédures inclusives au sein des clubs, « Révélons nos talents » proposera notamment des sessions de mentoring entre apprenants et salariés du club, des initiations au code, ou encore une aide au recrutement grâce à son réseau d’experts. « Le sport est un formidable levier d’inclusion et d’insertion professionnelles, les métiers du numérique aussi, ajoute-t-il dans un communiqué. (…) C'est pourquoi ce partenariat est une chance incroyable pour Simplon et ses apprenants, et au-delà des dons financiers, nous allons travailler main dans la main avec les clubs dont une partie des publics correspond à ceux que nous avons dans nos 30 écoles métropolitaines. » Alexandre Mars, Fondateur et Président d’Epic, qui explique s'être inspiré du modèle de politique RSE américain, « en particulier en NBA »; se réjouit quant à lui de pouvoir « placer le bien social sur le terrain, au cœur du jeu ». 

 

Dédiaboliser le football professionnel 

 

Pour la Ligue, le choix de Simplon.co s’est imposé assez naturellement comme « l’association idéale », en accord avec les objectifs de son état des lieux réalisé en juin 2017, « Jouons la Collectif », destiné notamment à définir ses priorités en matière d’actions sociétales. L’enfance et la jeunesse y avaient été définies comme cibles privilégiées, l’éducation et l’insertion professionnelles comme thématiques transverses. La collaboration est encore plus évidente pour Epic, qui a pioché Simplon.co directement dans son portefeuille d’organisations partenaires. Leur alliance, qui court depuis 2013, a déjà profité à plus de 11 500 jeunes. Un climat sécurisant pour la Ligue, qui envisage une collaboration avec Epic sur le long terme, notamment « car son vaste portefeuille d’ONG, suivies de près, [pourrait permettre] de faire évoluer le partenariat ». En effet, « Révélons nos talents » s’inscrit dans le cadre d’un plan de cinq ans visant à impulser une « nouvelle dynamique vertueuse » au football, et à structurer ses actions aux côtés des associations, des collectivités territoriales et des bénévoles. Soucieux de redorer son image auprès du grand public, le football professionnel, souvent décrié pour les salaires exorbitants de ses joueurs ou les montants qu’atteignent certains transferts (le PSG a déboursé 222 millions d’euros pour s’offrir Neymar cet été, devenu ainsi le joueur le plus cher de l’histoire du football), sait pourtant se montrer généreux. La quasi-totalité des clubs (97%) sont en effet engagés dans des actions sociétales, pour lesquelles ils déboursent chaque année 73 millions d’euros, essentiellement via des financements accordés au Centre National pour le Développement du Sport à et la Fédération Française de Football - soit plus de 4 % du chiffre d’affaires du football professionnel.

 

, , , , ,