Aller au contenu principal
Par Carenews PRO - Publié le 23 juillet 2020 - 00:00 - Mise à jour le 28 juillet 2020 - 15:04
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Abdelaali El Badaoui (Banlieues Santé) : « Nous sommes des faiseurs de solutions d’inclusion sociale et médicale »

Pour ce dernier épisode de la saison 3 de Changer la norme, Flavie Deprez reçoit Abdelaali El Badaoui, fondateur et président de Banlieues Santé. Créée officiellement en 2018, cette association vise à garantir l’accès à la santé aux personnes vivant dans les quartiers populaires et les zones rurales.

Abdelaali El Badaoui (Banlieues Santé) : « Nous sommes des faiseurs de solutions d’inclusion sociale et médicale ».

« Je pense qu’on est dans un système de santé centré sur l’aspect médical et ce au détriment de la dimension sociale ». Ce constat, Abdelaali El Badaoui a pu le faire dès l’âge de sept ans. Brûlé à 70 % de la surface de son corps, il a longtemps côtoyé les salles d’attentes des hôpitaux. Ses parents, « d’origine marocaine, analphabètes et illettrés », ont dû lutter pour comprendre et se faire comprendre par le personnel hospitalier tout au long de son parcours de soins. Abdelaali El Badaoui a ensuite travaillé huit ans en tant qu’agent de propreté dans les hôpitaux, avant de suivre une formation pour devenir infirmier. 

En 2018, il crée officiellement Banlieues Santé, qu’il décrit comme « logisticien du dernier kilomètre de la santé publique ». L’association cible alors les patients en « angle mort », isolés et qui n’ont pas accès à la santé. Dans les faits, cela faisait déjà plus de dix ans qu’Abdelaali El Badaoui était engagé pour remettre la dimension sociale au cœur de la prise en charge des patients. 

5 000 bénévoles répartis dans 300 quartiers

Aujourd’hui, plusieurs réseaux formés de professionnels de santé, travailleurs sociaux, kinésithérapeutes, médecins ou encore patients travaillent ensemble pour répondre aux enjeux des inégalités sociales et de santé dans 300 quartiers en France. Ce sont 5 000 bénévoles qui s’engagent pour construire, avec les habitants de ces territoires, des programmes adaptés autours de différentes problématiques comme l’accès aux soins pour les femmes, les personnes âgées ou les personnes immigrées. Très active pendant la crise sanitaire, l’association a mené de nombreuses actions, dont le développement d’une application destinée à traduire les messages de santé publiques aux allophones. Précision importante : pour Abdelaali El Badaoui, les « banlieues » ne désignent pas seulement les quartiers populaires mais aussi les zones rurales. « Historiquement ce mot désigne les territoires bannis du royaume», rappelle-t-il. 

Une activité de conseil aux grands groupes 

Actuellement en discussion avec l’État pour bénéficier de subventions publiques, Banlieues Santé a su se diversifier en proposant une activité de conseil aux grandes entreprises. L’objectif est d’accompagner les entreprises dans des programmes de RSE (responsabilité sociétale des entreprises) qui bénéficient à des publics fragiles. Elle a notamment accompagné l’Oréal lors de la mise en place de bus socioesthétiques pour permettre aux femmes de ces territoires d’avoir accès à des soins. À terme, Banlieues Santé réfléchit à internationaliser ses actions aux États-Unis, en Europe et en Afrique, des zones géographiques également très touchées par les inégalités d'accès à la santé.

* Changer la norme est soutenu par la Fondation Entreprendre.
Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer