Aller au contenu principal
Par Carenews PRO - Publié le 3 juillet 2020 - 15:00 - Mise à jour le 3 juillet 2020 - 15:00
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

[Acteurs de l’engagement] Jean-Marc Pautras, délégué général du CFF

À la tête du Centre Français des Fonds et des Fondations depuis 2019, Jean-Marc Pautras a été le directeur clientèle de l’ESS au Crédit Coopératif pendant 15 ans. Depuis 2019, il est également membre du bureau d’ESS France, la Chambre française pour l’économie sociale et solidaire. Auparavant, Jean-Marc Pautras a été l’adjoint au délégué général d’ADMICAL de 1997 à 2004, et président des Eurockéennes de Belfort de 2009 à 2015.

[Acteurs de l’engagement] Jean-Marc Pautras, délégué général du CFF.

Parcours professionnel

- Depuis 2019 : Délégué général du Centre Français des Fonds et Fondations (CFF).

- 2004-2019 : Directeur des clientèles de l’économie sociale et solidaire (ESS) au Crédit Coopératif.

- 2004-2016 : Responsable de marchés fondation, enseignement, recherche, formation et philanthropie au Crédit Coopératif.

- 2006-2007 : Responsable du développement à la Fondation pour la Recherche Médicale.

- 1997-2004 : Adjoint au délégué général d’ADMICAL, l’association pour le développement du mécénat en France.

Autres engagements 

- Depuis 2019 : Administrateur à l’association des anciens du CHEE (cycle des hautes études européennes) de l’ENA.

- Depuis 2019 : Membre du bureau d’ESS France (la chambre française de l’économie sociale et solidaire).

- Depuis 2015 : Administrateur aux Eurockéennes Territoire de Musiques.

- Depuis 2015 : Enseignant vacataire à l’Université Paris-Nanterre.

- 2009-2015 : Président des Eurockéennes de Belfort, un festival musical. 

Formation

- 2019 : Cycle des hautes études européennes (CHEE) à l’ENA.

- 1992-1997 : diplôme d'études supérieures spécialisées (DESS) gestion et développement des entreprises, économie et gestion à l’Université de Reims Champagne-Ardenne.

Je préfère parler de ce qu’elles font [les fondations] plutôt que de m’étendre sur ce qu’elles ne sont pas. C’est le seul statut par lequel on s’appauvrit. Les fondateurs donnent de manière irrévocable. Les fondations ne sont pas des « vieilles dames » : elles innovent en permanence. Elles prennent les risques financiers que l’État ne veut pas prendre.*

Réseaux sociaux 

- Suivre Jean-Marc Pautras sur Linkedin.

- Suivre Jean-Marc Pautras sur Twitter.

EN SAVOIR PLUS SUR JEAN-MARC PAUTRAS 

- Jean-Marc Pautras revient sur la réforme du mécénat et expose son regard sur le secteur (Carenews).

- Jean-Marc Pautras explique la mobilisation des acteurs de la générosité sur la réforme du mécénat (CRESS).


*Interview accordée à Carenews le 28 novembre 2019.

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer