Aller au contenu principal
Par Carenews INFO - Publié le 6 novembre 2020 - 08:00 - Mise à jour le 6 novembre 2020 - 08:00
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Beblue, une plateforme de ventes privées de marques écoresponsables

Chaque vendredi, Carenews vous présente une initiative pour consommer autrement. Aujourd’hui, nous vous parlons de Beblue, une plateforme toulousaine de ventes privées qui ne sélectionne que des marques écoresponsables.

Crédit photo : Tevarak.

Derrière la plateforme de la startup toulousaine Beblue, il y a Stéphanie Renaudin, responsable éthique et conformité dans l’industrie, et Maxime Coudert, ancien entrepreneur et business developper. L’idée d’un site de ventes privées de marques écoresponsables est née de leur envie de rendre l’« acte d’achat porteur de valeurs », comme ils l’ont expliqué sur Positivr :

« Adeptes des sports de nature et préoccupés par notre impact sur l’environnement, nous ressentions le besoin de donner plus de sens à nos achats, agir en contributeurs à un monde plus respectueux de l’environnement et des Hommes. »

Un comité d’éthique évalue les engagements des marques

Inscription gratuite, ventes flashs, réductions conséquentes… Le fonctionnement global de Beblue, lancée en juin dernier, ressemble aux actrices traditionnelles du marché. Mais la démarche écoresponsable des deux entrepreneurs tient une place centrale. Stéphanie Renaudin préside ainsi un comité d’éthique externe et indépendant composé d’expert·e·s, chargé d’évaluer les démarches sociales et environnementales de chaque marque souhaitant vendre ses produits sur la plateforme. 

Composition du produit, mode de gouvernance de l’entreprise… Le comité d’éthique évalue le respect de l’environnement, l’éthique ainsi que l’incidence sur la santé du consommateur des marques étudiées, et leur donne une moyenne globale. Cette note décide la présence de la marque sur Beblue, et est partagée avec les client·e·s du site, qui sont également invité·e·s à donner leur avis sur les engagements de l’entreprise en question. Une démarche allant dans le sens de la démocratisation de la consommation écoresponsable voulue par Stéphanie Renaudin et Maxime Coudert, qui a détaillé auprès d’Actu.fr :

« Notre objectif est de permettre à tous les publics de trouver et faire le bon achat responsable avec des offres exclusives à un tarif juste, et non lié à un effet de marketing écologique, ou greenwashing. Un service qui répond à la demande nationale, accentuée par la crise du Covid-19, de consommer de manière plus vertueuse, avec plus d’éthique, de responsabilité et de transparence. »

« Un portefeuille de 2 000 sociétés à contacter »

Sport, gastronomie, ameublement, santé, beauté… Beblue propose une grande variétés de produits, « fabriqués à partir de matière recyclée ou de composants électroniques reconditionnés. Tous sont créés à proximité et favorisent l’économie circulaire ».

Les réductions proposées peuvent aller jusqu’à - 50 % du prix de base. Et le concept semble fonctionner, puisque de grandes marques comme Gerblé, Garmin ou Lafuma ainsi que des startups comme Ocni, TooFruit ou Terra Ipsum collaborent déjà avec Beblue. « À terme, nous visons un portefeuille de 2 000 sociétés à contacter », souligne Maxime Coudert.

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer