Aller au contenu principal
Par Carenews INFO - Publié le 8 juin 2020 - 09:00 - Mise à jour le 8 juin 2020 - 11:01
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Cette association récupère et recycle les savons usagés des hôtels

UNISOAP est une association qui recycle les savons usagés des hôtels pour les revaloriser et en faire don à des associations humanitaires. Créée en 2017, l’association vient de clôturer sa campagne de crowdfunding. Les sommes récoltées permettront de financer la distribution de ces savons recyclés.

Crédit photo : S_Chum.

Chaque année en France, 51 millions de savons sont jetés par les hôtels. Dans le même temps, 800 enfants meurent chaque jour à travers le monde de maladies liées à de mauvaises conditions d’hygiène, selon un rapport de l’ONU publié en 2019. 

Face à ce double constat, Pauline Grumel a créé en 2017 UNISOAP, une association lyonnaise qui récolte les savons usagés dans les hôtels pour les recycler et les donner à des ONG locales et internationales. Cet engagement humanitaire vise à garantir l’accès à l’hygiène aux personnes les plus défavorisées, une des cibles du sixième objectif de développement durable défini par l’ONU. 

cinq tonnes de savons récoltés

Près de 115 hôtels répartis dans 43 villes sont partenaires de l’association et donnent des savons qui étaient destinés à être jetés. Selon UNISOAP, près de cinq tonnes de savons ont déjà été récoltés. Dans le but de valoriser l’engagement de ces hôtels dans une démarche de tourisme durable et solidaire, l’association a mis en place un certificat UNISOAP. 

UNISOAP espère pouvoir débuter la distribution de ses savons à des associations locales et internationales d’ici la fin de l’année. Pour ce faire, une deuxième campagne Ulule a été organisée. Clôturée le vendredi 5 juin, elle a permis de récolter plus de 9 000 euros, permettant alors de financer la distribution de plus de 3 000 savons. Dans le cadre du programme « Make It Green Again » émanant d’un partenariat entre Véolia et Ulule, Véolia soutient cette initiative à hauteur de 2 000 euros. Actuellement, l’association est en contact avec plusieurs associations françaises comme la Croix-Rouge ou la Fondation Abbé Pierre. Une partie des savons produits sera également destinée à être donnée dans le cadre d’intervention dans les écoles et les hôpitaux pour l’éducation à l’hygiène.

un partenariat avec un ESAT 

En plus de répondre à une urgence environnementale et humanitaire, UNISOAP souhaite aussi avoir un impact social. C’est pourquoi le processus de revalorisation des savons usagés est réalisé dans un ESAT (établissement et service d’aide par le travail) employant des personnes en situation de handicap. 

Une fois collectés dans les hôtels par l’association, les savons sont transportés et pesés dans leurs locaux. La première étape consiste à les nettoyer à la main en ôtant la couche supérieure du savon. Ils sont ensuite broyés, compactés puis découpés en pains de 100 grammes. Afin de s’assurer que les savons respectent bien les normes d’hygiène, UNISOAP est accompagnée par des experts en cosmétiques. Avec le confinement, le processus de revalorisation des savons usagés a dû être arrêté, mais la production devrait reprendre au début de l’été.

UNISOAP ne percevant aucun revenu sur les savons recyclés, son financement repose uniquement sur le mécénat d’entreprise, la réponse à des appels à projets, les subventions publiques ou encore les dons des particuliers. Certains hôtels partenaires réalisent aussi des dons, permettant alors à l’association de supporter les charges liées à la collecte des savons dans ces établissements ou encore au recyclage. 

Lisa Domergue

Cet article a été réalisé dans le cadre de la « La France des Solutions – Tous mobilisés ! », en partenariat avec l’association Reporters d’Espoirs.

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer