Aller au contenu principal
Par Total Foundation - Publié le 12 novembre 2020 - 15:10 - Mise à jour le 12 novembre 2020 - 19:57
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

#CeuxQuiFont : interview de Renaud Ehret, responsable du parcours entreprise à La Cravate Solidaire

Deuxième épisode de #CeuxQuiFont, le podcast de Carenews qui met en lumière des associations en première ligne pendant la crise sanitaire, économique et sociale que nous traversons. Mais « ceux qui font », ce sont aussi vous, les citoyen·ne·s qui veulent agir. Aujourd’hui Louise Vignaud reçoit Renaud Ehret, responsable du parcours entreprise à La Cravate Solidaire.

 

Fondée par trois étudiants en école de commerce en 2012, la Cravate Solidaire se construit autour d’un constat : les étudiants et les personnes en insertion ou réinsertion professionnelle n’ont pas forcément les moyens d’acheter une tenue pour un simple entretien ou leurs premiers jours de travail.

Rapidement, ils s’entourent de bénévoles qui les accompagnent dans l’activité et le développement de l’association. Conseillers en images, spécialistes des ressources humaines ou tout simplement désireux de donner « un coup de pouce », les bénévoles sont plus nombreux chaque jour à aider chaque année les bénéficiaires de l’association !

Aujourd’hui, La Cravate Solidaire développe son activité dans douze villes en France et accompagne plus de 2 500 personnes par an. Plus de 70 % d’entre elles réussissent leurs entretiens pour un emploi, une formation, un stage sur tout le territoire. 

Les trois missions de la Cravate Solidaire : collecter, distribuer et aider

La Cravate Solidaire s’est donné trois missions principales : collecter en entreprises et auprès de particuliers des tenues professionnelles pour homme et femme. Distribuer des costumes et tailleurs pour accompagner et favoriser l'accès à l'emploi. Aider, car la Cravate Solidaire souhaite apporter une aide complète aux bénéficiaires de l'association : des recruteurs professionnels bénévoles leur font passer un entretien blanc, une tenue professionnelle leur est fournie ainsi qu'un suivi organisé en collaboration avec des associations partenaires.

Comment s’adapte la cravate solidaire à la crise sanitaire actuelle ?

Dès le premier confinement, l’association a su réagir en mettant en place des ateliers « coup de pouce à la maison » avec des bénévoles en visioconférence sur des thématiques telles que : la préparation à l’entretien d'embauche, la rédaction ou l’amélioration du CV, l'entraînement aux web-entretiens et le travail sur le pitch.

Concernant les évènements auprès des entreprises partenaires, certains ont été annulés, mais d’autres ont été maintenus en distanciel permettant notamment la présentation de l’association et celle du nouveau format de l’atelier d'accompagnement spécial confinement.

Pour les collectes de vêtements, là aussi l’association a dû s’adapter en créant des « cravathon ». Un format engageant les entreprises sur une promesse de don de vêtements que la Cravate Solidaire va ensuite pouvoir récupérer dès lors que la situation sanitaire s'améliorera et que les camionnettes pourront à nouveau circuler dans les rues de Paris.

Une bonne nouvelle : l’association a reçu l’aval de la préfecture afin d’ouvrir une permanence d'accueil d’urgence pour les personnes qui auraient un besoin urgent de tenues dans l’optique de passer un entretien d’embauche et aussi pour lutter contre la fracture numérique afin que les personnes qui ont des web entretiens puissent disposer de moyens informatiques. 

Comment aider la Cravate Solidaire ? 

Les besoins restent multiples pour l'association : 

  • Pour pérenniser son modèle, et donc amplifier son impact, la Cravate Solidaire a besoin de dons de vêtements, des tenues professionnelles pour homme et femme de la part d’entreprises et de particuliers.
  • Pour aider le plus grand nombre de candidats aux passages d’entretiens d’embauche, l’association a besoin de bénévoles afin d’accompagner les futurs candidats à la fois lors des ateliers à distance, mais également lors des ateliers physiques qui devraient reprendre très prochainement. 
  • Sur le sujet de l’emploi en général, l’association a besoin d'entreprises partenaires

Renaud Ehret souligne que pour les entreprises :

« le meilleur moyen de résoudre cette crise c’est de s'engager à nos côtés sur l’emploi et pour l'accompagnement des personnes en insertion professionnelle ».

 


> Retrouvez la Cravate Solidaire sur Facebook, Instagram et Twitter.


 

#CeuxQuiFont
Cet épisode est soutenu par TOTAL Foundation, programme mondial de solidarité. 

 

Tous les épisodes :

 

 

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer