Aller au contenu principal
Par Carenews PRO - Publié le 28 février 2020 - 19:00 - Mise à jour le 2 mars 2020 - 11:05
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

[Entreprises engagées] Les infos à retenir la semaine du 24 février

Prisma Media, Danone, Groupama… Voici les entreprises qui ont fait la une de l’actualité de la RSE et du mécénat cette semaine.

Crédit photo : Tuncay GÜNDOĞDU.

Danone

2 milliards d’euros. C’est le montant que Danone va investir sur trois ans pour poursuivre son travail en faveur du climat et de l'agriculture, rapporte LSA. À l'occasion de la présentation des résultats annuels du groupe, son président Emmanuel Faber a détaillé les quatre piliers de cette action : les marques, l'agriculture régénératrice et le sourcing, les business model et les systèmes d'information.

Prisma Media Solutions 

La régie publicitaire du groupe de médias Prisma lance Time to Act by PMS. Pour toute campagne traitant des problématiques de genre ou environnementales, Prisma Media solutions et les annonceurs verseront 10 % du tarif net de la campagne print ou digitale (5 % par l’annonceur et 5% par Prisma Media Solutions) à une association choisie par la marque. « Pour sensibiliser nos audiences et fédérer autour des associations soutenues, cet engagement sera matérialisé par l’apposition d’une mention RSE sur les campagnes diffusées », a précisé PMS. 

ENGIE 

« Agir pour accélérer la transition vers une économie neutre en carbone, par des solutions plus sobres en énergie et plus respectueuses de l’environnement. » Voici la raison d’être arrêtée par ENGIE ce 26 février en Conseil d’administration. « La raison d’être du Groupe a été co-construite suite à de nombreuses consultations auprès de ses collaborateurs, clients, partenaires, actionnaires, ainsi que de membres de la société civile. Elle vise à rallier toutes les parties prenantes internes et externes d’ENGIE à un objectif commun, responsable et engagé », précise le communiqué du groupe. Elle sera soumise à l’approbation des actionnaires pour être inscrite dans les statuts d’ENGIE lors de l’assemblée générale du 14 mai 2020.

Eiffage

Après Vinci et Bouygues, qui se sont engagés à limiter l'empreinte CO2 de leur groupe, c'est au tour d'Eiffage de définir une stratégie bas-carbone. Le numéro trois mondial du BTP a annoncé lors de la présentation de ses résultats annuels 2019 ce 27 février vouloir « réduire significativement » ses émissions de CO2 internes et externes. D’après La Tribune, le groupe ne s’est toutefois pas encore fixé d’objectifs chiffrés.

Groupama

Le prix de l’innovation sociale de la Fondation Groupama vise à soutenir un projet novateur, marquant une avancée significative pour les personnes atteintes de maladies rares et leur famille. Il a cette année été remis à l’Association des Enfants de la Lune pour la fabrication de LUVI, un nouveau dosimètre plus fonctionnel, qui facilite le quotidien des enfants atteints de Xeroderma Pigmentosum, appelée également la maladie des enfants de la lune. Grâce à ce prix, un budget de 26 000 euros sera destiné à financer la production de 100 nouveaux dosimètres ainsi que la certification de l’appareil de mesure. 

RSM

Le réseau d’audit, expertise et conseil RSM s’engage en tant que mécène principal auprès de l’Atelier des Lumières dans le cadre de sa prochaine exposition numérique organisée du 28 février 2020 au 3 janvier 2021. Celle-ci proposera une immersion dans les chefs-d’œuvre d’une vingtaine d’artistes – Renoir, Monet, Pissarro, Matisse, Signac, Derain, Vlaminck, Dufy, Chagall… — et révèlera le lien entre la création artistique et la région méditerranéenne. 

Filière alimentaire
Carrefour, Casino, Système U, Danone, Bel... Une trentaine d’industriels et géants de la distribution se sont retrouvés fin janvier au ministère de la Transition écologique à l’initiative de la startup Too Good To Go spécialisée dans la lutte contre le gaspillage alimentaire. Ils ont signé un pacte dans lequel ils se sont engagés à une «meilleure gestion et compréhension des dates de consommation ». Les acteurs de la filière s’engagent notamment à clarifier la différence entre la date limite de consommation (DLC) et la date de durabilité minimale (DDM), rapporte Novethic.
Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer