Aller au contenu principal
Par Carenews INFO - Publié le 29 septembre 2020 - 08:00 - Mise à jour le 29 septembre 2020 - 08:00
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Handivisible, un dispositif pour faciliter les sorties des personnes en situation de handicap

Pour passer en priorité dans les files d'attente, les personnes en situation de handicap — surtout lorsque celui-ci est invisible – doivent souvent se justifier voire faire face à des situations conflictuelles. L’Auboise Maïté Ferdinand a donc conçu un dispositif technologique pour signaler aux hôte·sses de caisse la présence d’une personne prioritaire.

Crédit photo : Handivisible.

« Dans les supermarchés, il y a des caisses prioritaires, mais tout le monde peut y aller. Si vous êtes en situation de handicap, vous devez présenter votre carte et quémander votre place aux personnes devant vous. C’est très gênant et compliqué, surtout si votre handicap est invisible. Je suis moi-même concernée par le handicap et cette situation me pesait. »

L’Auboise Maïté Ferdinand, accompagnante d’élèves en situation de handicap (AESH) dans les écoles, a donc voulu mettre au point une solution facilitant le passage des personnes en situation de handicap visible ou non dans les lieux publics. Il s’agit d’un récepteur installé à la caisse des supermarchés et autres magasins ou lieux de loisirs, que les personnes en situation de handicap peuvent actionner via une application ou une télécommande dédiées. L’hôte·sse de caisse et les gens dans la queue sont ainsi prévenu·e·s par un signal lumineux et sonore qu’une personne prioritaire est là, et peuvent la laisser passer. 

Un premier test concluant

Le projet, baptisé Handivisible, a obtenu en septembre 2018 le prix du Lions Club Saint-Dizier 2000, permettant le financement d’un premier prototype. Maïté Ferdinand a donc pu effectuer un test entre mars et mai 2019 au Leclerc de Saint-Dizier (Haute-Marne). « J’avais remis 25 télécommandes à des personnes en situation de handicap, dont dix du Bois-l’Abbesse. Le but était de savoir si cela apportait un vrai plus à la personne, si ça la soulageait », a-t-elle expliqué au Journal de la Haute-Marne

Et le test a selon elle été concluant : « Avec le dispositif, c’est la caissière qui demande aux autres clients de céder le passage. C’est beaucoup plus facile et cela évite à la personne d’avoir à avouer son handicap. Car bien souvent, pour les gens, si vous n’êtes pas en fauteuil roulant, vous n’êtes pas handicapé. » 

Une campagne de  financement participatif

Le 14 septembre, Handivisible a lancé sa campagne de financement participatif sur Ulule afin de faire avancer le projet. L’objectif est triple : Maïté Ferdinand souhaite tester un nouveau prototype pendant deux mois, faire connaître le dispositif avec une campagne de communication et créer l’application Handivisible. Cette dernière doit également permettre aux personnes en situation de handicap de préparer leurs sorties en repérant les lieux équipés du dispositif autour d’elles. À terme, Maïté Ferdinand souhaite développer Handivisible partout où cela est  possible. « Tous les lieux publics susceptibles d’avoir une file d’attente sont concernés », souligne-t-elle.

Mélissa Perraudeau 

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer