Aller au contenu principal
Par Fondation Terre Solidaire - Publié le 28 avril 2020 - 10:08 - Mise à jour le 28 avril 2020 - 15:05
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Inégalités et dérèglements climatiques : la Fondation Terre Solidaire soutient Notre Affaire à Tous pour donner la parole aux citoyens

La Fondation Terre Solidaire soutient l’association Notre Affaire à Tous et plus particulièrement son projet « Inégalités climatiques », visant à documenter les inégalités climatiques en France et sensibiliser le grand public. L’enjeu partagé par les deux organisations est de rendre ces inégalités visibles, de donner la parole à ceux qui subissent d’ores-et-déjà les dérèglements climatiques au quotidien et de mettre en lumière une préoccupation citoyenne française de plus en plus forte.

Pourquoi la Fondation Terre Solidaire a-t-elle fait le choix de soutenir ce projet ?

La Fondation Terre Solidaire, depuis sa création, s’est donnée pour mission d’encourager, de soutenir et de fédérer les initiatives et dynamiques citoyennes afin de promouvoir et d’accélérer la transition écologique et solidaire. Pour La Fondation Terre Solidaire, la transition écologique se fera par, et pour les citoyens. C’est donc tout naturellement qu’elle a fait le choix de soutenir Notre Affaire à Tous, association citoyenne militante, qui se fait l’écho des préoccupations citoyennes des français(es). 

Pour Philippe Mayol, Directeur général de la Fondation Terre Solidaire, « Une partie du projet « Inégalités climatiques » consistait à mettre en place l’étude « Vivre les fournaises urbaines » , une étape préalable à une dynamique de plus grande ampleur. Cette étude est le fruit d’un sentiment ressenti par un grand nombre de français(es), qui mérite d’être structuré pour en faire un message crédible et percutant. La Fondation Terre Solidaire fait le pari de soutenir la première étape d’une action de plaidoyer plus importante. Notre Affaire à Tous cherche notamment à utiliser le droit comme un levier pour accélérer la transition écologique et solidaire. »

Pour Clothilde Baudouin, de Notre Affaire à Tous : « Au sein de l’association, nous souhaitions nous allier avec des partenaires extérieurs, notamment universitaires, pour soutenir et entreprendre le projet. C’est la raison pour laquelle nous sommes parti à la recherche de financement. La Fondation Terre Solidaire semblait être le partenaire adéquat, car ils soutiennent régulièrement les initiatives citoyennes. L’enquête « Vivre les fournaises urbaines », réalisée avec le géographe Guillaume Faburel (Université Lyon 2), trois doctorant(e)s et des étudiantes en sciences sociales, est le fruit de cette alliance unique et essentielle pour penser de nouveaux milieux et territoires de vie plus écologiques ».

 « Vivre les fournaises urbaines », une enquête inédite sur le changement climatique et ses impacts sur la vie des habitants français

L’étude « Vivre les fournaises urbaines » a permis d’étudier la question essentielle des vécus climatiques et des engagements écologiques dans cinq métropoles et villes moyennes du sud de la France. 130 entretiens qualitatifs ont été réalisés pendant l’été 2019, volontairement durant la canicule, à Marseille, Montpellier, Narbonne, Nîmes et Toulouse. D’après Clothilde Baudouin : « L’idée était d’organiser des entretiens vraiment qualitatifs, d’une durée d’environ une heure, pour comprendre le ressenti des habitant(e)s de ces villes par rapport au changement climatique, à l’impact de ce dernier sur leur quotidien. Les personnes interrogées ont expliqué avoir vu leur environnement changer et senti naître un sentiment d’inquiétude, d’impuissance puis de colère envers les institutions nationales et locales. La notion d’inégalités était très présente. » Cette enquête met donc en lumière la volonté des habitants de se mobiliser aujourd’hui pour réclamer la justice. « Notre Affaire à Tous est une association de juristes qui souhaite tout d’abord protéger les droits fondamentaux des citoyens et leur donner la parole. Notre volonté est d’accompagner les victimes de ces inégalités qui voudraient mener une action en justice contre l’État » ajoute Clothilde Baudoin.

Des chiffres forts qui confirment une prise de conscience écologique 

70 % des enquêtés expliquent observer des évolutions du climat au quotidien dans les villes concernées et 56 % des personnes interrogées affirment que le changement climatique a des effets concrets sur les modes de vie quotidiens. Suite à cette enquête, Guillaume Faburel, professeur de géographie à l’Université Lyon 2 et coordinateur de l’enquête indique que « 30 % des répondant(e)s envisagent de quitter les grands centres urbains dans lesquels ils vivent si les conditions continuent à se dégrader. Ils évoquent la chaleur, la suffocation et la saturation ressentie au quotidien. Aussi, 60 % des enquêté(e)s se déclarent engagé(e)s au quotidien en faveur de l’écologie, mais s’estiment impuissant(e)s face aux grandes injustices sur lesquelles ils n’ont aucun pouvoir. » 

En savoir plus sur l’enquête ici : https://notreaffaireatous.org/une-enquete-inedite-sur-les-vecus-climatiques-dans-cinq-grandes-villes-francaises/

Télécharger la synthèse finale ici : https://notreaffaireatous.org/wp-content/uploads/2020/02/Synth%C3%A8se-pour-NAAT-VF-19-02.pdf  

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer