Aller au contenu principal
Par Crédit Agricole - Publié le 12 mars 2020 - 16:47 - Mise à jour le 12 mars 2020 - 17:07
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Journée inter-associative du Groupe Crédit Agricole S.A. : aider les associations à monter en puissance

Tous les ans, les entités du Groupe Crédit Agricole S.A. décernent leurs Coups de Pouce Solidaires à des projets associatifs portés par leurs collaborateurs. Chaque association lauréate bénéficie d’une dotation financière pour mettre en place son initiative. Mais elle bénéficie aussi d’un véritable accompagnement en termes d’outils et de contenus. Et c’est tout l’objet de la Journée Inter-Associative. Le jeudi 5 mars 2020, 24 représentants d’associations partenaires de Crédit Agricole S.A. ont été accueillis sur le campus Evergreen de Montrouge. Au programme : une matinée centrée autour d’ateliers pratiques conçus et animés par Pro Bono Lab, puis un après-midi rythmé par quatre interventions sur des thèmes fédérateurs.

Journée inter-associative du Groupe Crédit Agricole S.A. : aider les associations à monter en puissance. Crédit photo : Crédit Agricole S.A.

Une journée intensive pour aller plus loin dans son projet associatif

Pour se développer, les associations ont besoin d’enrichir, d’optimiser et de partager leurs bonnes pratiques. Elles cherchent aussi à maîtriser les enjeux globaux de l’intérêt général, et en particulier les dernières évolutions légales ou fiscales.

En plus des rendez-vous pro bono organisés tout au long de l’année, Crédit Agricole S.A. a donc concocté, ce jeudi 5 mars, un programme sur-mesure pour ses associations lauréates des Coups de Pouce Solidaires où s’entremêlent théorie et pratique.

Première étape : un travail en groupes avec les intervenants de Pro Bono Lab. Les participants ont choisi l’un des trois thèmes – constituer et animer une communauté de bénévoles, diversifier ses ressources auprès d’acteurs privés, définir sa stratégie de communication par cible. Autour d’exercices pratiques et d’axes de réflexion, chaque groupe a travaillé très concrètement sur son projet. Les ateliers ont été conçus par Pro Bono Lab pour être interactifs et encourager les échanges entre responsables associatifs. Marine Pichon, responsable des programmes chez Pro Bono Lab et intervenante ce jour-là, en détaille les objectifs. 

« Les associations s’investissent beaucoup dans leur projet. Elles en sont les spécialistes sur le terrain. Mais les compétences support, très importantes pour leur professionnalisation, ont tendance à passer au second plan. Or cela améliore considérablement leur impact. Les participants  ont tous réussi à piocher ce qui les intéressaient dans notre atelier. Certains réfléchissaient déjà à ce qu’ils allaient mettre en place. »

Seconde étape : les interventions de l’après-midi en salle plénière. Quatre intervenants ont pris la parole à tour de rôle pendant une trentaine de minutes. En introduction, Catherine Langlois, responsable communication institutionnelle et mécénat de Crédit Agricole S.A. a proposé une vue d’ensemble des actions de mécénat du groupe. Puis Clara Lemonnier, responsable juridique et affaires publiques de l’Admical, a détaillé les évolutions du cadre réglementaire et fiscal du mécénat – soumis récemment à d’importants changements. Enfin, les responsables de Dons Solidaires et d’Unis-Cité Relais sont venues présenter leurs dispositifs aux associations présentes : le don de produits par Dominique Besançon, Déléguée Générale de Dons solidaires, et le dispositif du Service Civique par Manon l’Hostis et Guillemette Bailleul, toutes deux chargées de mission chez Unis-Cité Relais.

Entre ces deux temps forts, de façon informelle autour d’un buffet, chacun a pu continuer à échanger, à découvrir d’autres associations, d’autres projets. Et c’est aussi cela l’objectif de la journée : créer une émulation entre acteurs de l’intérêt général.

Monter en compétences pour se sentir « mieux armé »

Pour les associations, la journée organisée par Crédit Agricole S.A. est un concentré de contenus. Prendre le temps de mieux comprendre les enjeux et les méthodes est une promesse d’efficacité pour tous les participants. Et donc d’un impact plus important sur le terrain.

Ceux qui en parlent le mieux sont encore ceux qui ont pris part à la journée, comme ce responsable associatif venu pour la troisième année consécutive.

« On gagne beaucoup en retour. Lorsque nous revenons à l’association, nous partageons ce que nous avons appris avec tout le monde. Nous donnons plus de latitude à nos bénévoles. Nous avons osé certaines choses pour lesquelles avant nous n’avions pas la méthode, ou le financement, ou même les ressources. Nous apprenons à travailler en amont de notre action, on se sent mieux armé. Si on veut durer il faut de la méthodologie ! »

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer