Aller au contenu principal
Par Carenews PRO - Publié le 7 septembre 2020 - 15:05 - Mise à jour le 7 septembre 2020 - 15:05
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

L’entreprise sociale Les 2 Rives rachetée par le Groupe Adecco

Fondée en 2005, l’entreprise agréée ESUS Les 2 Rives, spécialiste de la validation des acquis de l’expérience (VAE), a été rachetée par le Groupe Adecco, entreprise suisse dédiée à l’intérim.

Crédit photo : Mehaniq.

 

Chaque année, elle permet à près de 2 000 candidats de valider une expérience professionnelle par l’obtention d’un diplôme ou d’un titre professionnel. Agréée ESUS (entreprise solidaire d’utilité sociale), Les 2 Rives compte 30 collaborateurs permanents et a réalisé un chiffre d’affaires de 3,9 millions d’euros en 2019. Son fondateur David Rivoire est d’ailleurs revenu sur les défis qu’a rencontrés cette PME, dans l’épisode 5 de la saison 2 de notre podcast Changer la norme.

Le 3 septembre, le Groupe Adecco, spécialisé dans l’intérim, a publié un communiqué de presse annonçant son rachat : « En intégrant le Groupe Adecco, Les 2 Rives conserve son ancrage dans l’économie sociale et solidaire et sa labellisation ESUS. À travers cette acquisition, mais aussi à travers l’action de notre filiale Humando et de nos partenaires Groupe ID’EES ou Vitamine T envers les publics éloignés de l’emploi, le Groupe Adecco confirme son engagement pour une double performance à la fois sociale et économique », a commenté Jean-François Connan, directeur responsabilité et innovation sociale du groupe.

Le 30 juillet, David Rivoire est devenu directeur général opérationnel de la filiale, qu’il accompagnera pendant trois ans. « Des entreprises avec qui j’ai échangé pour vendre mon entreprise, c’est la seule qui affichait des valeurs extrêmement fortes de responsabilité sociale tout en ayant une politique de croissance dans l'économie sociale », nous a-t-il indiqué. Concernant la vente de son entreprise en tant que telle, David Rivoire y voit une preuve supplémentaire qu’il est possible de concilier rentabilité économique et utilité sociale :

Mon chemin dans l’économie sociale a toujours consisté à faire la démonstration qu’il existe un capitalisme social, avec la possibilité de faire des bénéfices de manière raisonnée, à l’opposé d’un capitalisme très tourné vers la recherche de bénéfices purs et la financiarisation de l’économie. Ce rachat est donc un marqueur fort. L'économie sociale se développera seulement si elle intègre l’économie classique, pas si elle reste de côté. 

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer